Chroniques littéraires·Les articles de Lisa

Puisque Chante la Nuit de Théo Giacometti

Bonjour mes lapinous, 

Aujourd’hui j’aimerai vous faire découvrir Théo Giacometti et son premier roman « Puisque Chante la Nuit » . Théo Giacometti est un jeune auteur, qui vit à Barcelonette, dans les Alpes de Hautes Provences, c’est là bas que je l’ai rencontré, puisque j’ai vécu deux ans, perdue dans les montagnes de la Vallée de l’Ubaye.

Bon j’ai un peu honte, ça faisait deux ans que son livre était dans ma biblio et que je ne l’avait pas lu mais vous savez ce que c’est… ces PAL qui n’en finissent plus…

Bruno Beucher

Photo : Bruno Beucher

Et d’ailleurs son roman se passe à Merna, un village du comté de Custer, aux Etats-Unis, en montagne.

Capture d’écran 2015-08-23 à 16.08.50

L’histoire : 

« Merna, dans le Nebraska, 400 âmes…

Dave, vétéran du Koweït, finit sa vie dans la solitude, avec pour unique consolation la pêche à la mouche. Son fils Henry, la quarantaine, se tue au travail pour payer les crédits de la maison familiale et de son pick-up. Quant à Meg, l’une des seules jeunes filles du village, elle a dû abandonner ses études à la mort de son père, et vivote de petits boulots.

Ces êtres vont s’affronter, leurs histoires et leurs peurs se mêler, dans une lente descente vers ce que l’homme porte de plus noir en lui. Seule la poésie et la magie d’un univers puissant permettront à certains de survivre »

208 pages 13 x 20,5 cm, broché • © éditions AO • André

11948225_701095823367120_608168203_n

L’avis du pingouin. 

Cette lecture à été une agréable surprise, j’avoue qu’en le commençant j’étais un peu réticente, j’avais peur de m’ennuyer, mais il se trouve que pour une fois, tout n’est pas raconté sur la 4ème de couv, et que l’intrigue s’avère très intéressante.  Concernant les personnages, nous avons Dave, le monsieur solitaire, Henry son fils qui se bat pour payer ses dettes, Meg la pétillante jeune fille, Martha une dame indépendante, autonome et forte.

Cette histoire traite surtout de la descente aux enfers d’un homme, qui tente, tant bien que mal de s’en sortir, mais qui peut faire des mauvais choix qui ont de gros impacts sur sa vie.

Le roman est divisé en 3 parties : l’automne, l’hiver et le printemps, qui est une très bonne idée, puisque les saisons sont très « puissantes » en montagne et Théo Giacometti décrit très bien cette nature et ce climat propre à la montagne. On s’y croirait presque.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Dave, sombre et solitaire, qui ré apprend à vivre grâce à sa rencontre avec la pétillante Meg.

L’histoire est bien menée, les personnages sont intéressants, si différents et pourtant… franchement attachant.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce roman, c’est avant tout de la poésie et en plus, de la très belle poésie avec des mots bien maitrisés , malheureusement , pour moi c’était « trop » de poésie, j’aurais aimé un tout petit peu plus de légèreté. Autre point, je trouve que tout ce passe un peu trop vite, autant j’aurais voulu plus de légèreté dans le style d’écrire autant j’aurais voulu plus de profondeur dans l’intrigue qui aurait pu être un peu plus poussée, plus maitrisée et plus prenante. Mais, je ne pense pas que c’est ce que l’auteur souhaitait en écrivant ce roman mais  surtout travailler sur l’état d’esprit des personnages plutôt que sur l’intrigue en elle même.

Capture d’écran 2015-08-23 à 15.52.37

Point positif que j’ai adoré, il y joint « une bande son » à écouter tout en découvrant ce roman, je trouve que c’est une merveilleuse idée, puisque grâce à cela il nous emporte dans un univers poétique, musicale et nous avons l’impression de vraiment être en montagne.

Et voici la playlist spotify de quelqu’uns des titres : 

https://open.spotify.com/user/11101755503/playlist/2a7sQyRXyEg8pOTKmVrr3X

En bref, c’est une réussite pour un premier roman, même s’il n’est pas parfait, il se lit et se découvre avec plaisir et je conseille à tous les amateurs de belle poésie 🙂  Dans ce roman on ressent bien les choses grâce à Théo ; le climat de la montagne, le souffle du vent en automne, la solitude, les tempêtes en hiver, etc etc

http://www.ao-editions.com/catalogue_puisquechante.htm

http://puisquechantelanuit.fr

Bonus : Théo Giacometti est également photographe dans cette belle vallée de l’Ubaye que j’aime tant.

Cliquez sur le pingouin pour voir ses photos Capture d’écran 2015-08-19 à 12.12.19

11920401_701095840033785_1818558527_n

Publicités

7 réflexions au sujet de « Puisque Chante la Nuit de Théo Giacometti »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s