Chroniques littéraires·Contemporain·Les articles de Lisa

La bibliothèque des coeurs cabossés De Katarina Bivald

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

couv48880769

Mon Avis. 

Ce livre est   « bon pour la santé » , un livre  « feel – good » par excellence. On s’attache très vite aux personnages, surtout à Sara la suédoise mais aussi à Tom, à Andy, à Grace ou à Georges.

Quand Sara décide d’ouvrir cette librairie dans cette ville  minuscule où un magasin sur deux est fermé. Elle se promet de trouver un livre pour chacun de ses habitants.

Elle cite beaucoup de livre et d’auteurs que nous connaissons. Et même   « le cercle littéraire des épluchures de patates » . Qui est mon livre préféré de tous les temps. ( Je vais m’empresser de le re-lire d’ailleurs)

Le roman est bien monté, avec des petits chapitres, entrecoupés des lettres que Amy écrivait à Sara de son vivant. Quelques points négatifs, j’ai trouvé des passages un peu long et pas forcément utiles. Les personnages sont touchants mais parfois un peu trop cliché à mon goût.

Ce n’est donc pas un coup de coeur pour moi, j’ai même été un peu déçue. L’histoire n’est pas palpitante, ni innovante, mais elle est tout de même pleine d’amour, d’amitié et d’espoir et elle nous fait nous sentir bien.


Parfois, je ne désire qu’un chalet dans la forêt, en compagnie de livres, déchargée de toutes ses obligations étranges que nous autres êtres humains nous imposons les uns aux autres et à nous même.

Publicités

11 réflexions au sujet de « La bibliothèque des coeurs cabossés De Katarina Bivald »

      1. D’un côté cette histoire m’attire, mais il y a d’autres aspects qui me font un peu reculer, du coup, j’hésite à chaque fois, même si je me dis qu’il faut que je le lise et qu’une fois que ça sera fait je n’aurais plus à douter 🙂 Faut que je regarde si je le trouve à la bibliothèque municipale, au moins si je suis déçue, ça ne sera pas trop grave ^^

        Aimé par 1 personne

  1. En lisant ton avis, je me suis dit que c’est exactement pour ça que je n’ai pas envie de le lire XD J’ai l’impression d’avoir déjà lu ce genre d’histoire de nombreuses fois et ça ne m’attire pas trop !

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s