Harry Potter·Les articles de Lisa

Les Secrets de la Famille Potter par J.K Rowling

Une fois n’est pas coutume je vais vous parler d’harry potter (ça faisait longtemps quand même, au moins une semaine)

J.K Rowling nous a offert un nouveau texte inédit, et pas n’importe lequel ; l’histoire de la famille Potter avec un grand P ! Et ça c’est vraiment chouette ! Evidemment tout est en anglais sur le  site de Pottermore ! J’ai donc pris l’initiative de traduire le texte pour vos beaux yeux (soyez indulgents, je ne suis pas une pro en anglais, un an en australie, ça suffit pas pour moi) . En tout cas j’espère que cette lecture va vous faire plaisir, car on apprend énormément de choses !

Désolé pour les personnes qui n’aiment pas les potter… le prochain article ne parlera pas de sorciers , c’est promis !

Et pour les autres.. ENJOY 🙂

Capture d’écran 2015-10-14 à 16.29.43


 

Potter is a not uncommon Muggle surname, and the family did not make the so-called ‘Sacred Twenty-Eight’ for this reason; the anonymous compiler of that supposedly definitive list of pure-bloods suspected that they had sprung from what he considered to be tainted blood. The wizarding Potter family had illustrious beginnings, however, some of which was hinted at in Deathly Hallows.

Le nom Potter n’est pas un surnom moldus très rare c’est pour cette raison qu’ils n’ont pas été « Sacred Twenty Eight » ; les anonymes qui font la liste définitive des sangs-purs ont suspectés qu’ils se sont mélangés avec ceux qu’ils considèrent comme des sangs-mélés. La famille de sorciers Potter à eu d’illustres débuts car quelques uns ont fait parler d’eux avec les reliques de la mort.

In the Muggle world ‘Potter’ is an occupational surname, meaning a man who creates pottery. The wizarding family of Potters descends from the twelfth-century wizard Linfred of Stinchcombe, a locally well-beloved and eccentric man, whose nickname, ‘the Potterer’, became corrupted in time to ‘Potter’. Linfred was a vague and absent-minded fellow whose Muggle neighbours often called upon his medicinal services. None of them realised that Linfred’s wonderful cures for pox and ague were magical; they all thought him a harmless and lovable old chap, pottering about in his garden with all his funny plants.

Dans le monde des Moldus « Potter » est un nom de métier qui signifie « l’homme qui a crée la poterie » 

La famille des Potter descend du 12ème siècle du sorcier Linfred de Stinchcombe, un homme localement apprécié et excentrique, avec le surnom « the Potterer » qui s’est transformé avec le temps en « Potter ». Linfred était un homme vague et étourdi que les moldus appelaient souvent pour des services médicales. Aucun d’entre eux ne remarquaient que les miraculeuses guérisons de Linfred étaient d’origine magique; ils le considérait tous comme un gentil et aimable voisin s’occupant de son jardin avec de drôle de plantes.

His reputation as a well-meaning eccentric served Linfred well, for behind closed doors he was able to continue the series of experiments that laid the foundation of the Potter family’s fortune. Historians credit Linfred as the originator of a number of remedies that evolved into potions still used to this day, including Skele-gro and Pepperup Potion. His sales of such cures to fellow witches and wizards enabled him to leave a significant pile of gold to each of his seven children upon his death.

Sa réputation d’excentrique rendant bien service à Lindfred car il a pu continuer ses expériences et fonder la fortune des Potter. Les historiens décrivent Lindfred comme le créateur de nombreux remèdes utilisés en potion encore aujourd’hui, comme « Skele-gro » et « Pepperup Potion ». La vente de ses remèdes à de nombreux sorciers et sorcières lui ont permis de laisser une quantité significative d’or à chacun de ses sept enfants après sa mort.

Linfred’s eldest son, Hardwin, married a beautiful young witch by the name of Iolanthe Peverell, who came from the village of Godric’s Hollow. She was the granddaughter of Ignotus Peverell. In the absence of male heirs, she, the eldest of her generation, had inherited her grandfather’s invisibility cloak. It was, Iolanthe explained to Hardwin, a tradition in her family that the possession of this cloak remained a secret, and her new husband respected her wishes. From this time on, the cloak was handed down to the eldest in each new generation.

Hardwin, le plus âgés de ses fils, épousa une magnifique jeune sorcière du nom de Lolanthe Peverell, qui venait du village de Godric’s Hollow. Elle était la petite fille de Ignotus Peverell. En l’absence de garçon dans la famille, elle était la plus âgées de sa génération et c’est donc elle qui à hérité de la cape d’invisibilité de son grand-père. Lolanthe expliqua donc à son mari, Hardwin que c’est une tradition dans sa famille de posséder cette cape et qu’elle voulait garder cette cape secrète, son mari respecta donc sa demande. Depuis ce temps, la cape à appartenue à l’ainé de chaque nouvelle génération.

The Potters continued to marry their neighbours, occasionally Muggles, and to live in the West of England, for several generations, each one adding to the family coffers by their hard work and, it must be said, by the quiet brand of ingenuity that had characterised their forebear, Linfred.

Les Potter continuent d’épouser leur voisin et occasionnellement des moldus, et en vivant dans l’ouest de l’Angleterre, depuis plusieurs générations, chaque personne de la famille ajoute quelque chose dans la légende de la famille après un travail très difficile, et il doit être dit que c’est grâce à la discrétion des découvertes qui a caractérisé leur ancêtre Lindfred. 

Occasionally, a Potter made it all the way to London, and a member of the family has twice sat on the Wizengamot: Ralston Potter, who was a member from 1612-1652, and who was a great supporter of the Statute of Secrecy (as opposed to declaring war on the Muggles, as more militant members wished to do) and Henry Potter (Harry to his intimates), who was a direct descendant of Hardwin and Iolanthe, and served on the Wizengamot from 1913 – 1921. Henry caused a minor stir when he publicly condemned then Minister for Magic, Archer Evermonde, who had forbidden the magical community to help Muggles waging the First World War. His outspokenness on the behalf of the Muggle community was also a strong contributing factor in the family’s exclusion from the ‘Sacred Twenty-Eight’.

Capture d’écran 2015-10-14 à 16.32.40

Occasionnelement, un Potter faisait le chemin jusqu’à Londres et un membre de la famille s’est assis deux fois sur le mangemagot : Ralston Potter était membre de 1612 à 1652, et qui était en faveur du décret du secret (à l’opposé de la déclaration de guerre des Moldus comme la plupart des autres membres l’aurait voulu ) et Henry Potter (Harry pour les intimes) qui est un descendant direct de Hardwin et Lolanthe et à servi le mangemagot de 1913 à 1921. Henry à causer un petit débat quand il à publiquement condamner le ministre de la magie, Archer Evermonde, qui a un interdit à la communauté magique d’aider les moldus durant la première guerre mondiale. Son franc-parler au nom des moldus à contribuer à l’exclusion de la famille du « Sacred Twenty Eight ». 

Henry’s son was called Fleamont Potter. Fleamont was so called because it was the dying wish of Henry’s mother that he perpetuate her maiden name, which would otherwise die out. He bore the burden remarkably well; indeed, he always attributed his dexterity at duelling to the number of times he had to fight people at Hogwarts after they had made fun of his name.

Le fils d’Henry fut appelé Fleamont Potter car les dernières volontés de mère de Henry voulait perpétuer son nom de jeune fille, qui aurait sinon disparu. Il a porté ce fardeau merveilleusement bien, en effet, il a attribué sa dextérité au duel au fait du nombre de fois où il a dû se battre contre les gens qui se moquaient de son nom à Poudlard. 

It was Fleamont who took the family gold and quadrupled it, by creating magical Sleekeazy’s Hair Potion ( ‘two drops tames even the most bothersome barnet’ ). He sold the company at a vast profit when he retired, but no amount of riches could compensate him or his wife Euphemia for their childlessness. They had quite given up hope of a son or daughter when, to their shock and surprise, Euphemia found that she was pregnant and their beloved boy, James, was born.

Fleamont est celui qui a quadruplé l’or de la famille en créant la potion « Sleekeazy’s Hair Potion  » ( Deux gouttes apprivoise même le plus décoiffé ) il a vendu sa société et en a fait un gros profit avant de partir à la retraite, mais aucun or ne pourra compenser le fait que lui et sa femme n’arrivaient pas à avoir d’enfant. Ils avaient perdus tout espoir, quand, à leur surprise, Euphémia tomba enceinte, et leur petit garçon, James, est né. 

Fleamont and Euphemia lived long enough to see James marry a Muggle-born girl called Lily Evans, but not to meet their grandson, Harry. Dragon pox carried them off within days of each other, due to their advanced age, and James Potter then inherited Ignotus Peverell’s Invisibility Cloak.

Fleamont et Euphemia ont vécu assez longtemps pour voir le mariage de James et d’une née modlus appelé Lily Evans, mais pas assez pour rencontrez leur petit fils, Harry. A leur mort, James hérita de la cape d’Ignotus Peverell.

 

 

 

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Les Secrets de la Famille Potter par J.K Rowling »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s