la balade du pingouin·Les articles de Lisa·voyages

La Balade du pingouin dans une ferme Australienne

 

En Australie, les étrangers travaillent beaucoup dans les fermes, car cela permet de se faire pas mal d’argent mais également de valider le second visa, si on souhaite rester une deuxième année dans le pays. Quand j’étais là bas , j’ai donc trouvé un travail dans une ferme de mandarines et plus précisément, dans l’usine. J’avais commencé par la cueillette de mandarine;  boulot difficile, on travail à la taille du fruit, ne pas prendre trop petit, ne pas prendre trop vert. Il fait une chaleur intenable, on doit remplir des Bin de 500kg de mandarines à 95 $ la bin. Ereintant.puis je suis passée dans l’usine , pour remplir les boîtes.

wpid-20140513_113621

Et je peux officielement vous dire. Du haut de mes 20 ans et quelques années de plus que c est le pire boulot que j ai fait !
Pire que le restau qui m a fait travailler 15jrs sans repos. Pire que les clients du mc do qui m insulte. Pire que plier des vetements toutes la journée chez cache cache.pire que le patron de chez flunch qui me traite comme de la merde.pire que de puer le parfum en sortant de chez sephora. Pire que mes collegues du quick qui me drague. Pire que les chats qui m ont fait eternuer chez le veto. Pire qu etre nounou a plein temps pendant 1 an. Pire que de supporter les clients chiants en vacances a l hotel. Pire que d être serveuse dans un pays où tu ne parle pas la meme langue. Pire que de nettoyer des appart de vacances. Pire que de cueillir des mandarines (ça je ne sais pas enfait)

PIRE QUE TOUT CA !!!

wpid-20140513_113611

Rester 8h. Musique et machine a fond. Monter le carton.trier.remplir le carton.envoyer le carton.Et puis surtout ne pas se parler entre nous sinon on ralenti la cadence. Ne pas mettre de fruits pourris dans les boites. Faire de bonnes actions sinon on aura pas notre bon point. Mais on se concentre . On sait pourquoi on est là. L argent – le second visa – l argent – le second visa. C est mental tout ça. Penser a tout ce qu on va profiter grace aux mandarines. Penser.penser.penser.penser. voilà tout ce que nous avons a faire pendant 8h. 6 jrs sur 7 !!

Mais on gaaaaarde la pêche !! (Ou la mandarine)

A côté de ça, on vivait tous ensemble sur une air de repos à dormir dans nos van, nos voitures, nos 4X4, j’en garde un très bon souvenir, j’ai rencontré des gens formidables, on se contentaient de peu, on se douchaient à l’eau glacé dans les douches publiques de la ville , on faisait la vaisselle dehors, on mangeait dehors,  de vrais manouche, mais c’était drôle, on était ensemble et ça c’était le principal ! J’avais même fait une petite vidéo à l’époque, avec quelques photos de notre « campement » , on prenait le petit dej sur le capot de nos voitures xD, on croisaient des kangourous en allant bosser, on faisait des crêpes sur des réchaud de camping .  C’était la belle vie quoi !

Il y a quelques ratés sur la vidéo,mais elle est marrante 🙂

On faisait la vaisselle comme ça

DSC_0294 [800x600]

On faisait des crêpes comme ça

1402645442759

On s’habillait pas vraiment très très bien  ( Du genre, un robe et des bottes d’esquimaud)

20140529_180358

On allait pas trop chez le coiffeur

1400903558004

On vivait dehors

DSC_0077 [800x600]

DCIM100GOPRO

 

DCIM100GOPRO

Et pour citer mon ami le Koala Garou 

« L’avantage de tout ça c’est que ça développe le corps, l’esprit et l’âme. On apprend les crêpes à la perceuse, 10 000 façon de faire des nouilles, réparer à la Mc Gyver et surtout que le plus important ce n’est jamais l’endroit où l’on est mais avec qui on y est. La solidarité, l’entraide et le partage. L’envie d’avancer ensemble dans une même direction (très approximative) et ce qu’importe la destination. »

Publicités

7 réflexions au sujet de « La Balade du pingouin dans une ferme Australienne »

  1. L’avantage de tout ça c’est que ça développe le corps, l’esprit et l’âme. On apprend les crêpes à la perceuse, 10 000 façon de faire des nouilles, réparer à la Mc Gyver et surtout que le plus important ce n’est jamais l’endroit où l’on est mais avec qui on y est. La solidarité, l’entraide et le partage. L’envie d’avancer ensemble dans une même direction (très approximative) et ce qu’importe la destination.

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s