Films·Les articles d'Alex

BATMAN V SUPERMAN : L’AUBE DE LA JUSTICE

Batman-Vs-Superman-700x540

Promettant un affrontement dantesque entre deux icônes super héroïques, ce projet cinématographique a fait l’effet d’une bombe à son annonce. Cette rivalité tant exploitée dans les comics allait enfin être adaptée au cinéma et cela s’annonçait tonitruant. Les geeks se mirent à rêver de mille folies. La Warner se mit à rêver du milliard de revenus à l’instar des Avengers ou de Star wars 7…à l’arrivée après une bande annonce décevante qui en révélait trop et nous dirigeait plutôt vers un Justice League bas de gamme et une promo calamiteuse ; le soufflé était retombé (il faudra dire au réalisateur, Zack Snyder, que pourtant j’adore et ait toujours défendu ; que faire la promo d’une version longue exclusive au blu-ray avant la sortie du film n’est pas très malin et commercial. Autant annoncer clairement que le film ne sera pas réussi et qu’il vaut mieux garder son argent pour la version finale plutôt que pour la version ciné…). Ce film qui se veut être l’aube de la justice allait-il être aussi le crépuscule des héros ??? On en est pas loin tant le résultat final est poussif et indigeste.

Pourtant, le tout commence très bien. En introduction nous découvrons un Bruce Wayne qui assiste impuissant à l’affrontement final titanesque entre Superman et Zodd. Voir cet affrontement d’un point de vue humain alors qu’on le voyait du point de vue de Superman dans Man of Steel apporte une toute autre dimension à cette apocalypse d’acier et de béton. Voir cet homme plongé dans un chaos qu’il ne comprend pas, qui l’effraye, contre lequel il ne peut agir ; se démener pour essayer de sauver quelques personnes parmi tant de victimes est représentatif du fossé qui le sépare de Superman (on voit à travers cette ouverture que le spectre du 11 septembre est encore bien tenace). Bruce Wayne ne peut que constater sa faiblesse face à des demi-dieux qui le condamnent à se cacher parmi les débris et la poussière, au milieu des pleurs et du sang… On comprend alors la crainte que peut inspirer un tel pouvoir sur Terre pour Batman ainsi que la défiance qu’il ressentira pour Superman durant les deux années suivantes. S’en suit un premier acte où l’on découvre plus en profondeur Batman ainsi que les conséquences sur l’humanité depuis que l’homme d’acier s’est révélé au monde. Le début du film est donc assez brillant et rondement mené. On a droit à une sorte de thriller dans lequel Loïs Lane enquête pour savoir qui est derrière les fameux coups montés servant à discréditer Superman aux yeux du public. Durant cette partie, on peut voir tous les enjeux développés par le propos du film. Superman était déjà légèrement déifié dans Man of Steel mais dans ce film il jouit d’une dimension christique complètement assumée. Il est tel un dieu parmi les hommes, une figure intouchable adulée mais aussi crainte qui juge les actions du commun des mortels. Batman, en totale opposition avec cette adulation, se focalise sur les dommages collatéraux et regrette que Superman ne soit touché par aucune loi ni aucune limite du monde des hommes. Un tel surhomme sans contrôle parmi nous ne peut qu’être une bombe à retardement pour lui. Une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Et il s’appuie sur les milliers de victimes dues à sa présence sur Terre pour étayer sa théorie. Le film questionne alors sur la position du super héros parmi les humains. Est-il normal qu’ils soient au-dessus des lois ? Doivent-ils être déifiés au point de tout leur laisser passer ? Ne doivent-ils pas être contrôlés, suivis ? Le tout est très dense et est très proche d’un questionnement philosophique sur la relation de l’homme avec le divin et sur la désagréable manie que nous avons de considérer assez rapidement nos héros comme des ennemis et des voyous dès lors que les choses ne vont plus dans notre sens.

130929

Vous l’aurez compris le film foisonne de pistes de réflexions et d’idées. Si durant la première partie, elles sont assez bien exposées et nous mènent lentement vers l’affrontement tant attendu (même si certains pourront trouver que l’intrigue avance trop lentement et que le scénario s’éparpille trop à jongler entre tous les personnages ; chose qui ne m’a pas gêné tant une telle intrigue se doit de poser ses bases et de bien nous exposer la situation et les atermoiements de chacun) c’est à partir de la seconde partie du film que l’on décroche. Le scénario sombre dans la facilité, les personnages semblent devenir stupides et face aux multiplications des intrigues et aux foisonnements de scènes trop souvent inutiles ; le spectateur se perd. Le film devient un fourre-tout inégal, un fourre-tout qui ne se justifie même pas. Soyons clairs ; si à l’époque d’Iron man 2 il a été reproché au film de n’être qu’un film servant à promouvoir Avengers alors Batman vs Superman écrase largement le film de l’homme armure sur ces intentions. L’aube de la justice sonne tellement comme une introduction au prochain film Justice League que ça en est écœurant. Si on peut reprocher à Marvel ses caméos et références douteuses, on ne peut nier qu’elles servent un minimum l’intrigue (comme dans Iron man 2 justement où Fury et le Shield servent au scénario) où alors qu’elles sont bombardées après le générique ne parasitant pas le film de base. Le film se suffisant à lui-même. Ici, les personnages sont annoncés en plein milieu du film de manière grotesque et sans aucun lien avec l’histoire principale. Leur apparition n’a aucun intérêt. Déjà que le film dure 2 heures 30, possède de sacrées longueurs et ; comme dit précédemment ; est très dense…si l’on rajoute en plus des scènes totalement inutiles, le spectateur ne pourra qu’être découragé. Cette manœuvre mercantile dénature totalement le film. Et que dire de l’apparition comme un cheveu sur la soupe de Flash (oui, je spoile peut être  mais après tout l’acteur de Flash est annoncé au casting et de plus pas grand monde n’a compris qui il était durant sa scène) qui ne fait qu’apporter de la confusion et perdre encore plus de temps devant le film. Surtout que son apparition est liée à une intrigue du futur film Justice League. Oui, liée à une intrigue qui n’existe pas encore pour un film qui n’existe pas encore non plus ! Quel est l’intérêt de nous infliger ce pan de scénario qui n’a aucun lien avec le film que l’on regarde ? Nous on est juste venus voir Batman et Superman se mettre sur la tronche puis finalement s’allier pour évidemment mettre sur la tronche d’un ennemi commun. Ne venez pas nous teaser un film qu’on a le temps de voir venir. Amusant tout ce teasing lourdingue autour de leur univers partagé alors que la Warner nous martèle qu’elle peut vivre en compagnie de leur concurrent au cinéma (Marvel) sans se marcher sur les pieds car ils abordent leurs univers cinématographique différemment (Marvel fait des films familiaux plutôt comiques alors que DC comics mise plutôt sur le sombre et le sérieux). Alors pourquoi gâcher un film déjà ultra dense avec tous ces clins d’œil et scènes inutiles ? Prenez le temps de développer votre univers les gars si vous n’avez aucune inquiétude à avoir ! Pourquoi vite tout nous dévoiler quitte à frôler l’indigestion et vouloir rattraper l’univers Marvel alors ? Cette course ridicule amène à alourdir un film qui s’il s’était concentré sur son sujet de base aurait pu être bien plus réussi. Dommage. Véritablement dommage.

batman-v-superman-3-nouvelles-affiches-spectaculaires-649

Pour ce qui est des autres défauts, on peut aussi noter la surabondance de rêves des personnages. Des rêves sans grand intérêts (ici aussi on allonge le film et alourdit le scénario pour pas grand-chose au détriment d’autres scènes qui auraient pu mieux servir le film). Un rêve surtout semble vraiment être juste placé là car à ce moment du film nous n’avons toujours pas eu d ‘action et qu’il faut réveiller le spectateur qui s’ennuie dans l’enquête et les intrigues politiques du début. Donc un rêve long avec un combat ; qui en plus est trop chorégraphié et qui en prime tease le futur méchant de Justice League (et oui, encore. De plus, tout comme pour l’apparition de Flash ; si le spectateur n’est pas un connaisseur de l’univers DC comics il n’y comprendra rien et cette scène lui échappera totalement…bravo…). Le personnage de Lex Luthor aussi (joué par Jesse Eisenberg) est totalement raté. L’acteur surjoue tout du long et ne fait que cabotiner. On dirait qu’il a eu pour consigne de singer le Joker du Dark Knight. Rien à voir avec le personnage. Et si son plan de retourner Batman contre Superman est assez bien mené et réfléchi on se demande pourquoi il déteste tant Superman ? Et pourquoi veut-il tant que les deux héros s’affrontent ? Et aussi comment fait-il pour découvrir la véritable identité de Batman ? Justifier ses actes en une phrase lâchée à l’emporte-pièce par la violence subie par son père lorsqu’il était enfant, cela me semble un peu léger. Ne parlons pas de la némésis finale, Doomsday, qui ressemble à un troll échappé du hobbit avec option guirlande de Noël et contre lequel l’affrontement consiste en une bouillie numérique dans laquelle les héros sont juste envoyés valdinguer le plus loin possible tout du long. D’ailleurs sur certains plans, les incrustations numériques piquent les yeux. Etonnant pour un film avec un tel budget. Et pour finir que dire de l’affrontement tant attendu entre Batman et Superman ? On nous le fait miroiter plus d’une heure, on fait monter la tension pour un combat durant à peine 5 minutes qui se finit sur un Deus ex machina pathétique. Mais vraiment d’un ridicule navrant ! La phrase que lâche Superman qui désamorce le combat est tellement mal amenée… et surtout personne ne dirait cela de cette manière (vous comprendrez en voyant le film). Et suite à ça, les voilà devenus presque amis après deux ans d’animosité quand même. S’ensuivent alors une Loïs Lane magique qui se retrouve toujours où il faut quand il faut en quelques minutes (elle passe de Gotham à Metropolis super vite, à croire qu’elle a toujours un hélico à disposition rien que pour elle). Un Batman idiot qui possède une arme capable d’anéantir Superman mais qui préfère l’oublier tranquillement sous prétexte que Sup n’est plus son ennemi. Et qui tombe dessus ? Ben Loïs Lane évidemment ! Et que fait-elle en bonne petite amie intelligente qu’elle est ? Elle la jette à l’eau pour finalement se rendre compte qu’elle n’aurait pas dû ; ce qui amène à ce qu’elle évite de peu la noyade pour la récupérer. Ce qui amène donc à ce que Superman doive se casser le slip rouge à la sauver en plein combat. Et que décide-t-il par la suite ? D’aller lui-même chercher l’arme capable de le tuer au risque d’en mourir. Ce qu’il évite de justesse…complètement con. Y’a pas d’autres mots. Tout aurait pu être tellement mieux amené. Cerise sur le gâteau, une Wonder Woman qui n’est présente tout le film que pour faire le nombre face au grand méchant final. L’actrice est convaincante en Wonder Woman. Elle est très réussie d’ailleurs. Mais son personnage n’a aucun lien avec l’histoire. Elle ne sert à rien de rien. Remplissage quand tu nous tiens…

Au milieu de tout ce marasme ; ressortent malgré tout de très bonnes choses. Ben Affleck est un très bon Batman. Le meilleur certainement. Massif, brutal, violent, très sombre et très torturé. Nous avons affaire à un Bruce Wayne qui combat le crime depuis 20 ans et qui a subi son lot de drames. On comprend alors mieux pourquoi il est si dur et intransigeant et pourquoi il ne rechigne pas à tuer. Car oui, il tue. Et pas qu’un peu ! Alors certes, le Batman de la BD a tué fut un temps et celui de Burton tuait aussi mais ce Batman-là est habité par un véritable esprit de revanche et de hargne. Certains seront choqués de le voir souvent avec une arme à la main. Il est très proche du personnage du Punisher de chez Marvel finalement. Cela pourra plaire ou déplaire mais force est de constater que ce Batman fait admirablement bien le boulot. A noter aussi un Henry Cavill toujours parfait en Superman et un Alfred  (le grand Jeremy Irons) réussi. Certains plans sont aussi très beaux et rappellent les bandes dessinées Gods among us ou The Dark Knight Return (lisez les si vous ne les connaissez pas) ce qui ravira le fan de comics. Zack Snyder a vraiment tenu à respecter beaucoup d’images tirées de Bd cultes de l’homme d’acier ainsi que de l’homme chauve-souris. Ces références visuelles mais aussi thématiques sont les bienvenues.

Un film pompeux, poussif, indigeste mâtiné de dialogues grandiloquents qui finissent par virer au grotesque tant ils sonnent faux et prétentieux. Un début intéressant qui finit par nous perdre entre le fan service et les objectifs mercantiles. Des images magnifiques (une belle photographie) qui iconisent nos héros mais qui ne parviennent pas à nous donner de l’empathie pour eux. Et ce n’est pas le soi-disant gros twist final qui va nous émouvoir car personne n’est dupe pour la suite. Twist, de toute manière directement désamorcé par l’image finale du film… Un véritable plantage pour un film qui fourmille d’idées sympathiques malheureusement noyées derrière des intentions trop terre à terre. On ne sait plus si on assiste à une suite de Man of Steel, à un crossover entre Batman et Superman ou à un préquel de Justice League. Après un Man of Steel en demi-teinte et ce film qui n’a pas tout à jeter mais peu de choses à sauver ; DC démarre tristement son univers cinématographique. Je ressors déçu de ce film qui, on le sent, aurait pu faire tellement mieux s’il s’était affranchi de tous ses impératifs commerciaux ainsi que de son scénario alambiqué au possible.

alexandre

Publicités

13 réflexions au sujet de « BATMAN V SUPERMAN : L’AUBE DE LA JUSTICE »

  1. A vrai dire, en voyant la bande annonce (2 ou 3 fois au minimum), je me suis posée bcp de questions. Pas bon, ça…
    Tu soulèves les mêmes problèmes que j’ai lus ailleurs – et que je craignais….

    Il y a des Batman que j’ai vraiment appréciés (celui de Burton, celui de Nolan) et a priori, je n’ai rien contre Zack Snyder.
    Ceci dit, j’aime bien Henry Cavill aussi et pourtant, « Man of steel » ne m’a pas convaincue.
    Alors, sauf si on me file une place de ciné gratuite, je ne vais pas me déplacer pour voir ce Batman vs Superman. Vraiment pas….

    Aimé par 1 personne

  2. Bon… Ben moi non plus je ne vais pas me presser pour aller le voir, du coup… Déjà que je ne me souviens quasiment pas de Man of Steel, ce qui n’est pas très bon signe sur ce que j’en ai pensé…

    J'aime

    1. Honnêtement, le film n’est pas mauvais. Il est juste mal construit. Bien développé au début puis rushé durant sa dernière partie. Et il a de nombreux défauts agaçants…un film qui ne restera pas dans les annales (pas les miennes en tout cas).

      Aimé par 1 personne

  3. Je n’étais pas convaincue de base, parce que si j’aime bien Batman rtt l’univers plus sombre de DC, je ne peux pas encadrer Superman. Azimuts cette critique ne me fait pas rêver du tout du tout…

    J'aime

    1. Je ne suis pas non plus un fan de Superman du tout. Par contre si tu apprécies Batman laisse peut être un peu sa chance au film car Batman y est excellent dedans.

      J'aime

  4. J’adore ta chronique 🙂 bon par contre n’étant pas une habituée des Comics, certaines choses ont du m’échapper notamment le futur méchant de la league.. je n’ai pas compris l’intérêt de la fin triste alors que ce n’est qu’une feinte… Mais pourquoi Lois se retrouve toujours dans des situations de folies et comme Superman fait pour la retrouver à chaque fois ? sinon j’ai trouvé le film très long et deux de mes amis ont fait une sieste durant le film ! il faut dire que l’on s’attendait à un gros combat… pas à 2h de parlote et 5 minutes de combats… mais comme j’aime ces deux acteurs, je leur pardonne presque !!

    J'aime

    1. Dans la bd il est expliqué que Superman peut entendre n’importe qui sur Terre car il a une ouïe super balaise. Suffit juste qu’il cherche à écouter cette personne. Mdr, donc on prendra cette explication comme plausible mais il est vrai que Loïs Lane est un vrai boulet dans ce film; je ne sais combien de fois Superman lui sauve la vie dedans.

      J'aime

  5. Je n’étais pas du tout convaincue par les premières BA, et la dernière m’a propulsé à l’arrière de ma chaise. Et finalement, il se mange une grosse claque, décrié par tous le monde. Donc je pense que je le regarderai, mais à la maison. C’est dommage. Merci pour ta chronique très complète en tous cas !

    J'aime

    1. Oui, tu te feras un avis tranquille chez toi. J’ai des amis qui ont aimé tu sais. Les critiques sont une bonne idée pour appréhender le film mais on est jamais à l’abri d’une bonne surprise.

      Aimé par 1 personne

  6. bravo pour cette chronique! pour ma part je suis allée le voir avec mon copain et on a failli partir avant la fin tellement on a trouvé ça mauvais. vraiment, je l’ai mal vécu ce film ^^’ j’avais aimé Man of Steel (j’adore l’acteur), je suis complètement FAN des Batman de Nolan, mais là, juste non. Pour moi c’est vraiment une catastrophe 😦

    J'aime

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s