Chroniques littéraires·Les articles d'Alex

Vernon Subutex 2

Après sa chronique coup de coeur de Vernon Subutex, Alexandre vous présente sa critique du deuxième tome.


Suite des aventures de Vernon Subutex, dernier roman de Virginie Despentes et nouveau pavé de 400 pages. Nous avions laissé Vernon entièrement désoeuvré et finalement à la rue pourchassé par une multitude de protagonistes secondaires afin de récupérer les dernières paroles de la rock-star Alex Bleach présumées en sa possession.

13077360_818369651639736_82503218_n

J’étais impatient d’attaquer ce livre tant la première partie m’avait plu. La plume incisive et sans concessions de Despentes était sublimée par un patchwork de personnages hauts en couleur tous différents et très intéressants. Despentes se posait en chroniqueuse de nos contemporains sur un ton acide réjouissant. Problème pour ce second volume; peu de nouveaux personnages font leur apparition et les satires descriptives sont pour le coup moins présentes. Le ton cinglant du premier numéro est donc plus estompé, plus dilué et cela se ressent sur le plaisir de la lecture. L’analyse sociale est certes toujours présente mais moins qu’à l’accoutumée. Forcément, ce second tome accuse le coup de la comparaisons avec le premier qui mettait l’histoire en place avec une grande espièglerie. Là, l’intrigue ronronne tout doucement et l’on se surprend à enchainer certains chapitres sans grande passion. On se retrouve confronté à une impression de remplissage désagréable et la question d’étirer l’histoire sur trois livres se pose alors tout naturellement. Etait-ce vraiment nécessaire? Simplement nous proposer l’intrigue sur deux bouquins en condensant le propos aurait peut-être été plus judicieux.

Il n’empêche que Despentes nous emmène vers des chemins inattendus scénaristiquement parlant. bien chanceuse la personne qui pourra deviner le déroulement de ce second tome après la lecture du premier. Cette direction prise, assez rapidement d’ailleurs, est étonnante et vraiment agréable. L’enjeu principal est très vite balayé pour enchaîner sur quelque chose de plus frais alors que je m’attendais à ce que cette intrigue s’étire jusqu’à la fin du troisième volume. Certains personnages prennent une importance clé pour cette seconde partie alors que d’autres, comme notre personnage principal, se retrouvent relégués au second plan. Vernon se retrouve limite spectateur du scénario. Un parti-pris qui pourra en étonner certains mais qui, pour ma part, m’a franchement surpris (dans le bon sens du terme). Le livre se termine aussi dans un final qui ne peut que laisser dans l’expectative pour la suite. C’est réellement à se demander vers quelle direction va bien pouvoir partir l’auteur dans la dernière partie.

13101511_818369671639734_2079122172_n

Au final, malgré une lecture plus poussive et un déroulement plus paresseux que dans le premier volume, l’écriture de Despentes nous fournit assez de satires et de cynisme pour nous contenter. L’attachement à des personnages que l’on suit depuis plus de 800 pages maintenant aide aussi à ce que nous voulions connaitre la suite de leurs péripéties. En espérant ne pas être déçu pour le grand final. Si le premier vous a plu, celui-ci devrait suffisamment vous contenter.

Et je vous dis donc à la prochaine; pour le chapitre final des aventures de ce cher Vernon Subutex 😉

alexandre

Publicités

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s