Chroniques littéraires·Contemporain·Coup de coeur·Les articles de Lisa

Et je danse, aussi – Anne Laure Bondoux & Jean Claude Mourlevat

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !


IMG_20160429_221626

Pouh j’ai eu un bug wordpress et toute ma chronique a disparu , je suis triste ! Je disais dans cette chronique que ce livre  » Et je danse, aussi » m’a tenue éveillée une grande partie de la nuit, j’ai été incapable de le fermer avant de l’avoir fini.

Au début cela commence assez simplement, avec une fan qui envoie un colis mystérieux à un auteur Pierre-Marie Sotto, de là commence une correspondance par mail qui va finir par créer une amitié forte entre ces deux personnages. Au fil des e-mail qu’ils s’envoient, ils se dévoilent de plus en plus. Grâce à cette forme épistolaire 2.0 on se sent plus proche des protagonistes, autant de Pierre-Marie, que d’Adeline sa fan, ou encore Josy et Max le couple d’amis de Pierre-Marie.

Je sais seulement que j’ai trop pleuré sur elle. Aujourd’hui je ne veux plus qu’elle me gâche l’existence. J’ai besoin de vivre ma vie, de danser, d’être légère et libre. De déployer mes ailes, sans elle. Et toi aussi sûrement. Je t’embrasse.

On passe par beaucoup d’émotions ; la tristesse, la colère, les éclats de rire, l’incompréhension et puis ce qui nous tient en haleine, c’est cette fameuse enveloppe, qui est apparemment très importante mais que Pierre-Marie se refuse d’ouvrir.

En bref, c’est un roman qui commence doucement avec légèreté et qui , au fil des pages devient de plus en plus complexe et intriguant. Le style d’écriture est très prenant, les  personnages attachants et comme le dit si bien le résumé, il donne envie de danser.

Faites comme moi : triez vos affaires, emballez les trucs auxquels vous tenez dans des cartons, balancez le reste, et déménagez !

Coup de coeur

Capture d’écran 2016-04-25 à 12.01.38

Aujourd’hui, j’ai compris qu’il fallait d’abord que je m’aime avant de pouvoir être aimée, une évidence que j’ai mis trente ans à admettre.

Publicités

33 réflexions au sujet de « Et je danse, aussi – Anne Laure Bondoux & Jean Claude Mourlevat »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s