Les articles d'Alex·Musique

Chronique du dernier album de Soan

SOAN – RETOURNÉ VIVRE

Soan-Retourné-Vivre-200x200

Après avoir été jeté comme un malpropre de sa maison de disque puis suite à un crowdfunding réussi sur internet, Soan (ancien vainqueur de la nouvelle star à la personnalité qui laisse rarement indifférent) nous revient finalement avec un quatrième album pour lequel il se dit libéré, revigoré et enfin maître de ce qu’il propose. Ses propos tiennent-ils plus de la manoeuvre commerciale ou sont-ils le reflet réel d’un album fleurant bon la liberté retrouvée?

Je vous les dis de suite, cela se ressent directement que Soan s’est amusé et a décidé d’explorer plusieurs univers musicaux pour cet album. Débarrassé du carcan de sa maison de disque, Soan s’amuse et part dans tous les sens au gré des 15 morceaux (16 avec le morceau caché « je suis Charlie ») qui composent l’album. Tantôt punk (fakir), tantôt mélancolique (pustule, un verre sur deux), tantôt rap même (l’ovni « adonaïe »), tantôt pop (colocation); ce nouvel opus part dans une multitudes de directions artistiques ce qui donne à l’album un côté frais et presque expérimental (pour du Soan) qui met en avant le fait que l’artiste semble vouloir voyager avec nous et balayer toutes ses propositions musicales précédentes.

Retourné vivre sonne donc bien comme un renouveau pour Soan. Un trait tiré sur un passé dans lequel il semblait ne pas se reconnaitre totalement. L’album a donc un ton plutôt joyeux même si on n’évite pas les classiques balades tristes au piano qui font aussi le ciment du son Soan. Les guitares électriques sont encore plus de sortie qu’à l’accoutumée comme lors du final halluciné et ultra saturé du morceau « la chute ». Soan se veut provocateur, goguenard tout au long du CD et l’on retrouve cet esprit adolescent et amoureux naïf qu’on lui connaissait lors de ses premières apparitions télé. C’est l’album d’un enfant décomplexé qui joue, virevolte avec la langue française et poétise à tout va. Toujours; il nous gratifie de jeux de mots et de vers caractéristiques de son écriture. Ses textes sont toujours un plaisir à lire et à décortiquer.

Avec sa voix rauque parfois posée tendrement et parfois hurlée certains morceaux nous évoquent du Noir Désir retrouvé(« Anaïs ») mais encore du Brel (« un verre sur deux »).Dans cet album très dense pour les multiples références artistiques que l’on peut y noter on ne peut désormais plus dire que c’est de l’inspiration trop directe de grands artistes de la scène francophone mais plutôt que c’est du pur Soan avec une sonorité rappelant de grands noms. Soan a donc digéré ses multiples inspirations pour créer son son, sa patte.

Balayant la déception du troisième album, bien trop aseptisé, Soan nous livre un opus dense aux sonorités variées et aux textes pertinents. Je ne saurai vous dire si c’est son meilleur album tant j’apprécie les deux premiers mais ce qui est certain c’est qu’il nous livre ici son album le plus complet et le plus honnête. L’album parfait pour commencer à découvrir cet artiste dont les frasques et les à priori ont pris le pas sur son oeuvre. Une réussite emplie d’émotions et de pépites musicales.

alexandre

Publicités

12 réflexions au sujet de « Chronique du dernier album de Soan »

  1. J’avais beaucoup aimé son 1er album et c’est vrai que depuis je n’ai plus vraiment écouté. Ton article me donne envie de m’y remettre ! :3

    J'aime

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s