La Trilogie du Samedi

Trilogie du Samedi : Épisode 22

Salut les ami(e)s. Je ne vais pas vous parler de la trilogie de mes océans préférés, que nenni. Mais par Ocean j’entends le sympathique personnage de fiction nommé Danny Ocean de la trilogie cinématographique initiée par Ocean’s Eleven.
Vous comprenez mieux maintenant? Je vais donc embrayer sur cette trilogie cinématographique.

Ocean’s Eleven (2001)

Sachez que ce film est un remake d’un vieux film avec Franck Sinatra appelé « L’inconnu de Las Vegas ». Et non, les tribulations de la bande à Danny Ocean ne sont pas un scénario original. Fichtre!
Donc dans ce film, l’on suit Danny Ocean incarné par George Clooney qui a peine sorti de prison décide de rassembler une dizaine d’hommes autour de lui afin de cambrioler l’un des plus grand casino de Las Vegas. Il y a une histoire de fille dans cette décision car l’ex femme d’Ocean jouée par Julia Roberts est désormais la petite amie de Terry Benedict (le gérant du dit casino).
oceans-eleven-2001-tamil-dubbed-movie-hd-720p-watch-online
Tout l’intérêt du film réside dans la mise en place du braquage et comment nos protagonistes vont faire pour déjouer tous les systèmes de sécurité du casino. La mise en place du plan est maligne, bien rythmée et avec de bonnes idées de réalisation. Effectivement, on sent que le réalisateur Steven Soderbergh s’éclate dans cette histoire et s’essaye a plusieurs découpages à l’écran et plans savamment travaillés. C’est frais et fun et cela s’apprécie sans ennui.
L’alchimie entre les personnages est aussi une grande force du film. Surtout entre les deux meneurs de la bande que sont George Clooney et Brad Pitt. Les deux personnages s’entendent très bien et on sent qu’il y a un fort background entre les deux. Ils se lancent souvent des petite piques et leurs échanges sont toujours facétieux et goguenards. L’humour est donc au rendez-vous mais attention pas d’une façon balourde mais plutôt à travers des dialogues incisifs et intelligents. Ajoutez à ces deux têtes de gondole un casting plutôt fort pour la bande de braqueurs avec entre autres Matt Damon en jeunot débutant dans le banditisme ou encore Elliott Gould (le papa de Ross et Monica dans Friends) en milliardaire juif bling bling. Notons aussi l’apport considérable au casting d’Andy Garcia (décidément trop rare à l’écran) dans le rôle du méchant Terry Benedict.
Avec un twist final plutôt fun sur l’évasion du casino, Ocean’s Eleven s’avère un bon moment. Un film de braquage intelligent et attachant. Tellement attachant que la bande à Danny Ocean a signé pour une suite!

OCEAN’S TWELVE (2004)

On prend les mêmes et on recommence pour cette suite intitulée en toute « logique » Ocean’s Twelve.
Malheur pour la bande de Danny qui après avoir réussi le casse du siècle en braquant le casino de Benedict finit par être retrouvée quelques années plus tard par ce même Benedict évidemment très mécontent. Chaque membre des 11 de Ocean devra alors rembourser Terry Benedict sous 15 jours (plus les intérêts) sous peine de voir sa durée de vie drastiquement raccourcie.
Et les voilà partis pour des braquages en Hollande et en Italie afin d’amasser le plus d’argent possible dans le temps imparti.
ocean_s_twelve
On retrouve avec plaisir la bande de braqueurs au complet et dans ce film ci ce n’est plus sur la vie amoureuse de Danny Ocean que l’on va se pencher mais sur celle de Rusty. Le personnage joué par le décidément trop cool et fun Brad Pitt dans cette saga.
On découvrira son histoire ainsi que son ex compagne jouée par Catherine Zeta-Jones qui, manque de bol, se trouve être une inspectrice de renom chez Europol.
Malgré un casting 5 étoiles avec en plus de Zeta-Jones tous les acteurs de renom du premier film plus encore l’ajout de Vincent Cassel dans le rôle du méchant de service et; malgré un plaisir évident à l’idée de vivre les nouvelles tribulations de la bande; ce nouveau film est indubitablement inférieur au précédent.
La faute déjà au fait qu’une bonne partie de la bande des braqueurs s’avère inutile dans le film. Si dans le premier ils avaient chacun leur rôle à jouer et leur moment de gloire, ici, ils sont là uniquement car retrouvés par Benedict et donc dans la même galère que les autres.
Beaucoup font de la figuration et n’apportent rien au film…navrant.
La dynamique du groupe est moins bonne mais le braquage aussi…comment dire sans spoiler…disons que le braquage ne se déroule pas comme programmé et du coup les héros paraissent bien moins flamboyants que dans le premier film.
Ils s’en sortent grâce à un twist qui soit fera hurler soit plaira au spectateur avec le personnage incarné par Julia Roberts. Mais un bon gros twist couillu sorti de nulle part lol. Cela décrédibilise un peu nos héros malheureusement et les scénaristes qui semblaient ne pas savoir comment se sortir de ce braquage et ont alors sorti cette idée de derrière les placards. Osé. Mais pas forcément pertinent.
L’ennemi aussi est peu charismatique, navré monsieur Cassel, car ses ambitions sont un brin ridicules quoi. Du genre qui a la plus grosse.
Et e n’est pas un twist de fin à nouveau assez inattendu ou un caméo drôle et lucide de Bruce Willis dans son propre rôle qui réussiront à hisser ce film au niveau du premier.
Dommage. Mais le film aura malgré tout son petit succès (avouons le, il n’est pas excellent mais loin d’être mauvais non plus) et la bande sera de retour pour un dernier opus encore une fois.

OCEAN’S THIRTEEN (2007)

Comme pour les deux premiers, Soderbergh rempile derrière la caméra pour cet ultime rassemblement de la bande à Ocean.
Cette fois ci le casting n’est pas au complet pour cette troisième itération. Et oui, point de casting féminin des opus précédents pour ce film. Bye bye Julia Roberts et Zeta-Jones. Par contre les ennemis des précédents films sont eux de retour pour un ultime passage devant la caméra afin de donner à la saga une fin dantesque et chorale donc nous revoyons Andy Garcia et Vincent Cassel.
Ce dernier volet signe un retour aux sources puisque la bande agit à nouveau à Las Vegas et se donne pour mission de cambrioler un casino à nouveau. Enfin pas dès le début.
Car oui, il se trouve que Reuben (le papa de Ross et Monica lol) a été humilié par le milliardaire Bank lors de la construction de son nouveau casino et a frôlé la mort. La bande à Ocean se réunit donc autour de Reuben et de par le « code d’honneur » des voleurs décide de le venger.
oceans-thirteen-2007-in-hindi
Au départ, la bande cherche juste à ruiner et bousiller la réputation du nouvel hôtel/casino créé par Bank. Point question d’un cambriolage au départ.
Le film est vraiment drôle car on prend un malin plaisir à les voir pourrir le séjour du client test de l’hôtel ainsi qu’à trouver moult astuces pour truquer les machines afin de faire gagner tous les clients du casino et mettre Bank sur la paille.
Chaque membre de la bande a à nouveau son utilité et l’alchimie entre les protagonistes est à nouveau au beau fixe. Les dialogues sont toujours fins et pince sans rire. Bref, la complicité est de mise et la bonne humeur est au rendez-vous.
On retrouve l’habituelle mise en place du plan avec ses imprévus et son côté « what the fuck » (si dans le précédent, ils avaient carrément déplacé les fondations d’une maison afin de la cambrioler, pour celui-ci ils vont jusqu’à provoquer un tremblement de terre!). Malgré ce côté « toujours plus », je trouve qu’on ne ressent pas que le film va trop loin et devient du grand n’importe quoi. Tout ça grâce a une écriture maligne.
Soderbergh reprend ses habitudes et s’amuse de plus belle avec le découpage de l’image et des séquences ou la caméra virevolte d’un personnage à l’autre.
Cerise sur le gâteau, Bank est joué par Al Pacino. Donc déjà un méchant qui entre dans les annales. La classe!
Ce film termine parfaitement la trilogie initiée 6 ans plus tôt puisqu’à la fin Danny semble se ranger, le personnage de Matt Damon est enfin reconnu par ses parents comme un bon bandit etc, etc…
Tout fini là ou ça avait commencé avec un plan presque à l’identique du premier dans lequel on voit la bande observer les fontaines de las Vegas avant de se séparer.

preview_215
La trilogie dédiée à Ocean et ses potes s’achève donc et je ne peux que vous dire que c’est une saga plutôt réussie. Des films de cambriolage classieux et distingués réalisés avec minutie. C’est à la fois drôle et prenant et l’on s’attache forcément aux personnages.
A voir ce q’Hollywood va faire de la licence car ils ont annoncé pour 2017 un Ocean’s Eight (donc logiquement avec 8 protagonistes participant au casse) avec un casting entièrement féminin (syndrôme Ghostbusters nous revoilà!!!). Je sais pas vous mais moi je la sens mal cette histoire…bref, à la semaine prochaine les gens!
signature
Publicités

4 réflexions au sujet de « Trilogie du Samedi : Épisode 22 »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s