Chroniques littéraires

Chanson Douce _ De Leila Slimani

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.


Livre lu dans le cadre du challenge de la coupe des 4 maisons avec l’item Médaillon de Serpentard : un livre où le nom/prénom de l’auteur (ou d’un des auteurs) commence par un S – 20 points


2.png

Mon Avis. 

Grâce à son écriture tranchante, des phrases courtes et un style qui laisse un sentiment de malaise tout au long de notre lecture, Leila Slimani dresse un portrait d’une vie de famille qui fait froid dans le dos. C’est un couple parisien, deux enfants , Mila et Adam qui doivent rechercher une nourrice car la maman, Myriam, a décidé de reprendre le travail. Ils vont choisir Louise. Pour eux, Louise sera un don du ciel, parfaite avec les enfants, elle tiendra aussi la maison propre, sera toujours polie et discrète. L’histoire devient un huis-clos entre la famille et la nounou. Plus le temps passe plus elle reste tard le soir, plus elle s’immisce dans la vie du couple, jusqu’à se rendre indispensable. Au fil des mois elle tisse sa toile maléfique.. L’auteure décrit très bien la solitude de Louise, sa façon subtile de s’immiscer au sein de ce foyer, son impassibilité étrange…

Leïla Slimani nous décrit la vie de ces parents accaparés par leur travail, toujours pressés, toujours fatigués et qui délèguent l’éducation des enfants à leur nounou.  La psychologie des personnages est décrite avec pertinence. La tension est palpable tout au long du récit. Pour moi ce n’est pas un thriller mais un drame psychologique. C’est une claque glaçante sur la violence sociale, la tyrannie familiale, la quête de la perfection, la solitude, la désespérance, la névrose.. C’est puissant, atroce et l’auteure manie tout ça d’une main de maître sans pathos ni jugement laissant le lecteur dans l’inconfort et le malaise.

Ma Note : 16/20

Publicités

19 réflexions au sujet de « Chanson Douce _ De Leila Slimani »

  1. Je ne sais toujours pas si j’ai vraiment aimé ce livre ou non. Ma lecture fut agréable mais je m’attendais à être plus « retournée » à la fin, à ce qu’il soit poignant, même si j’ai finalement apprécié le parti pris de l’auteure et sa satyre sociale.

    Aimé par 1 personne

  2. Je viens de le terminer ; ça ne m’a pas époustouflée (j’en attendais beaucoup au vu des critiques dithyrambiques dans la presse) mais je l’ai effectivement trouvé très réussi. L’atmosphère devient de plus en plus étouffante au fil du roman, à déconseiller aux claustrophobes 😉

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai aimé ce livre !
    Leila Slimani nous plonge vraiment dans une atmosphère particulière, personnellement j’arrivais plus lâcher ma liseuse tellement le suspense me prenait 🙃
    Juste un tout petit peu déçue par la fin que j’aurais préféré un peu plus en longueur du coup…
    C’est un super livre !

    Bisous Lisette 💋

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s