Challenge

1# Semaine à 1000

Suite à la semaine à 1000 du 23 au 29 Janvier, je vous propose des mini chroniques des livres que j’ai lu et le bilan de ma semaine.

capture-decran-2017-01-31-a-12-36-52

# Crime Et Châtiment 

dsc01504 dsc01507

J’étais à la page 400 sur 700 quand j’ai commencé le challenge. Il me restait donc 300 pages à lire avant de commencer le livre suivant. C’était bien, mais vraiment un sacré pavé avec évidemment des noms imprononçables que nous n’avons pas l’habitude de lire. Heureusement au début de cette édition se trouve un tableau des personnages. Chef d’oeuvre de la littérature russe, il fallait bien que je le lise un jour. Dans ce roman ce n’est pas la belle ville majestueuse de St-Petersbourg que l’on découvre mais plutôt ses ruelles sombres et glauques. Beaucoup de descriptions alourdissent le roman et le rend difficile à lire, vaut mieux ne pas être fatigué et bien concentré pour cette oeuvre. Raskolnikov, un ancien étudiant sans argent  commet un double meurtre. L’intrigue se déroule autour de la paranoïa de Raskolnikov , Dostoïevski nous tiens en haleine pendant une bonne partie du roman grâce à cela. Les personnages sont finement décrits, la plume est belle, on ressent l’isolement et la folie au fil des pages.  Dostoïevski a su développer l’état d’esprit psychologique de chaque personnage et ça c’est impressionnant. Mais tout est trop , trop décortiqué, trop développé il faut aimer les descriptions minutieuses de chaque pensées et geste du personnage principal et j’avoue que parfois je m’y perdais. Voilà donc une lecture  mitigée , je ne saurais vous en dire plus , j’ai aimé sans aimer.

Pour bien connaître un homme quel qu’il soit, il faut l’approcher prudemment et peu à peu, pour ne pas tomber dans l’erreur et la prévention, bien difficiles ensuite à corriger et à effacer.

300 Pages lues. #Semaineà1000 + Challenge des 100 livres.

capture-decran-2017-01-31-a-12-36-52

#Combien ? De Douglas Kennedy 

Une galerie de personnages riches, autant de visages, de masques et d’interprétations de l’argent. Une passionnante comédie humaine qui garde tout son sens aujourd’hui, à une époque où l’argent, même décrié, fascine plus que jamais, en restant le point de référence qui fait tourner le monde. En avoir ou pas, telle est la question…

J’aime beaucoup cet auteur du coup je me suis dit que ce serait facile de le choisir pour la semaine à 1000 pages, malheureusement il sort un peu de son style de prédilection, et même s’il était très court j’ai parfois eu du mal à rester concentrer sur ma lecture. Dans cet ouvrage, l’auteur nous fait voyager au quatre coins du monde à la rencontre des différents acteurs du trading. Au niveau du récit il reste dans son style car il sait bien nous décrire les personnages en profondeurs, bien nous montrer leur sentiment et leur émotion. Le côté économique du livre m’a beaucoup moins accroché, même si cela reste intéressant. Douglas Kennedy nous donne beaucoup d’informations concernant ces traders qui ont fait les beaux jours des places boursières pendant les années 90. Les personnages qui défilent ont tous des priorités différentes concernant l’argent. Soient ils économisent, soit ils sont radins, soit ils ont choisi un métier simplement pour l’argent et non pour la passion. Soit ils abandonnent leur vie de bohème pour se poser et rejoindre le monde magique des traders. Aux USA les gens travaillent pour gagner de l’argent et non pour s’accomplir dans leur travail. Selon les différents pays et places boursière ont se rend compte des différences de valeurs de chacun. Mais tous réunit par l’argent. C’est différent des intrigues à la D.Kennedy puisque ce récit est tout simplement un constat et des observations, c’est intéressant de voir à quel point l’argent dirige nos vis et ça nous fait penser à notre propre situation. On travail pour vivre, on vit pour travailler, l’argent fait-il vraiment le bonheur ? Pourquoi voulons nous toujours plus d’argent ? Est-ce que c’est l’argent qui dirige ma vie ?

285 pages lues.

capture-decran-2017-01-31-a-12-36-52

# Funny Girl. De Nick Hornby

Dans les Swinging Sixties la nation tout entière est sous le charme de Sophie Straw, la nouvelle star de la comédie à succès de la BBC. Ça tombe bien, cette ancienne Miss Blackpool n’a qu’une ambition dans la vie : faire rire les gens. En studio comme à l’écran, l’équipe du feuilleton vit de grands moments. Les scénaristes, pour qui le genre comique est une religion, cachent tous deux un secret. Pur produit d’Oxbridge, le producteur est dévoué corps et âme à l’équipe en général et à Sophie en particulier. Quant à Clive, le premier rôle masculin, il a la tenace intuition que ce n’est qu’une parenthèse dans sa carrière… Lorsque la fiction rejoint la réalité de trop près et que le scénario épouse les péripéties de la vie, chacun doit faire un choix. Continuer ou changer de chaîne ? Une défense et illustration de la pop culture et du divertissement, pleine de fous rires et de tendresse.

 Grâce à ce livre j’ai fait une remontée fantastiques les deux derniers jours ! J’ai adoré dès le départ et j’ai lu 201 pages, ce qui est beaucoup pour moi un week-end puisque je bosse beaucoup pendant ces deux jours là ! Je ne peux pas vous en faire de chronique pour l’instant puisqu’il n’est pas terminé, mais ça ne saurait tarder.

201 pages lues.

TOTAL =   786/1000 Pages

Voilà comme vous pouvez le voir je n’ai pas réussi à atteindre l’objectif des 1000 pages. Mais je pense que le choix de mes livres étaient mauvais. Déjà si j’avais commencé par Funny Girl j’aurais très rapidement avalé ce livre et puis lire des livres qui sortent de ma zone de confort et que j’ai dû mal à lire, ce n’est absolument pas une bonne idée. Donc Voilà je le saurais pour la prochaine fois. Dans les participantes, plusieurs s’en sont bien mieux sorties que moi, donc c’est chouette 🙂

PROCHAIN RENDEZ VOUS : Du Lundi 13 Février au Dimanche 19 ! Si vous voulez nous rejoindre c’est par là 

Publicités

15 réflexions au sujet de « 1# Semaine à 1000 »

  1. Félicitations quand même ! Moi aussi je n’étais pas trop loin avec 898 pages (j’ai également lu 3 bd) et j’ai fait un énorme pic à la lecture d’un livre lu d’une traite. La PAL, ça y fait aussi.^^ Je participerai également en février !:)

    Aimé par 1 personne

  2. C’est déjà un très joli score ! Et tu ne devrais aller que crescendo maintenant que tu as déjà testé une fois 🙂 J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ce challenge en tout cas, je me réjouis du prochain ! Merci pour toute ton organisation 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. 786 pages, c’est un très beau score.
    Je reste à une courte longueur du seuil… 920 pages. J’espère réussir la prochaine fois. Mais, je crois qu’il me faudra éventuellement mixer avec des BD ou manga…
    (Et puis, le sport de dimanche était historique et méritait un peu de temps).

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis un petit lecteur et je suis admiratif de tes lectures…
    Mon seul livre de Dostoïevski que j’ai lu fut l’idiot
    Mais mais apres pas possible de relire pendant un certain temps (long de préférence)
    😃
    Je préfère les romans initiatiques

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s