Chroniques littéraires·Contemporain

King Kong Théorie, de Virginie Despentes

En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l’auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.

Genre : Essai / Contemporain 

Le féminisme est une révolution, pas un réaménagement des consignes marketing.

61AJPmIRNQL._SX210_

Mon avis. Despentes fait partie de mes auteures préférées pour son côté cash et sans tabou. Et dans cet essai j’ai été servie. Toujours aussi crue, Despentes nous dépeint ici ses réflexions sur la féminité, le viol, la prostitution, la pornographie, la situation de la femme dans notre société. C’est un tout petit livre, un essai, je ne vais donc pas vous livrer une chronique à rallonge. C’est un livre qui s’adresse à tous, pas seulement aux femmes. C’est comme un électrochoc, elle réveille nos consciences et nous fait nous rendre compte de certaines choses tellement ancrées dans nos habitudes que l’on trouve ça normal. Nous sommes trop peu conscients de ce que subissent les femmes au quotidien et Virginie Despentes nous le prouve dans son roman. Alors oui c’est cru, c’est violent et parfois très extrême, mais je n’en aurais pas voulu autrement de la part de cette auteure que j’adore. King Kong Théorie nous révolte, nous révulse, nous secoue de toutes parts et nous fait réfléchir. Chaque phrase compte, chaque moment raconté n’est pas là par hasard et nous fait ressentir quelques chose. Désolé c’est un peu le bordel dans ma chronique, un peu comme dans ce bouquin d’ailleurs mais je l’ai adoré, de bout en bout il est génial et devrait être lu par absolument TOUT LE MONDE.

20885007_1159076917569006_336575638_n

J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. Et je commence par là pour que les choses soient claires : je ne m’excuse de rien, je ne viens pas me plaindre. Je n’échangerais ma place contre aucune autre, parce qu’être Virginie Despentes me semble être une affaire plus intéressante à mener que n’importe quelle autre affaire.

Ma note : 18/20

Plaire aux hommes est un art compliqué qui demande qu’on gomme tout ce qui relève du domaine de la puissance. Pendant ce temps-là, les hommes […] n’ont pas de corps. Pas d’âge, pas de corpulence. N’importe quel connard rougi à l’alcool, chauve à gros bide et look pourri, pourra se permettre des réflexions sur le physique des filles, des réflexions désagréables s’il ne les trouve pas assez pimpantes, ou des remarques dégueulasses s’il est mécontent de ne pas pouvoir les sauter. Ce sont les avantages de son sexe. […] Etre complexée, voilà qui est féminin.

Publicités

6 réflexions au sujet de « King Kong Théorie, de Virginie Despentes »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s