Fantasy·Les Chroniques Littéraires D'Alex

7 # Les Chroniques Littéraires d’Alex

LesChroniquesdAlex.jpg

 

Nouvel ouvrage de Neil Gaiman que je lis après un Nobody Owens en demie teinte, American Gods est un roman qui m’intéresse déjà bien plus amplement de par son pitch de départ très fantastique et très marqué « mysticisme historique ».

 

En sortant de prison, Ombre apprend la mort de sa femme et de son meilleur ami dans un accident de voiture. À bord de l’avion qui le ramène chez lui, il se fait embaucher comme garde du corps par un étrange personnage dénommé Voyageur qui l’entraîne dans un long périple à travers les États-Unis. Ombre découvre bientôt que Voyageur n’est autre que l’ancien dieu nordique Odin qui tente de rallier à sa cause les autres anciens dieux et quelques personnages folkloriques afin de mener une guerre sans merci aux divinités plus récentes de l’Amérique que sont Internet, les médias, les drogues ou encore la Voiture. Ces dernières cherchant, pour une raison inconnue, à supprimer les divinités anciennes pourtant déjà très affaiblies car oubliées des humains.

 

Alors, le constat est plutôt mitigé suite à cette lecture.
J’aime beaucoup l’univers qui y est dépeint, son étrangeté, sa noirceur et son pessimisme qui marquent le livre; mais je trouve que l’idée aurait mérité un bien meilleur développement.
Car l’on s’ennuie ferme durant une bonne partie de l’oeuvre. Il m’a fallu 400 pages (sur les 600) avant d’être totalement embarqué par l’histoire et ne plus en décrocher.

 

Non pas que ce qu’il s’y passe avant est inintéressant car il y a des passages passionnants. Mais ces passages sont vite contrebalancés par des dizaines de pages sur des sujets bien plus futiles et dérisoires (qui finiront par avoir de l’importance en fin de lecture, mais bon…). En attendant cela reste assez peu plaisant à lire.

 

couv18247839.jpg
Une nouvelle fois, Gaiman met du temps a poser son intrigue au risque de perdre nombre de lecteurs en s ‘attardant trop à dépeindre le quotidien d’Ombre et à vouloir présenter des dieux dont les noms sont tellement compliqués et l’implication si ténue dans l’histoire qu’on ne les retient pas.

 

Ce qui est fort dommage puisque le récit nous immerge dans un monde passionnant et plein de promesses.
Rien que l’idée de matérialiser dans notre monde toutes les divinités ayant pu être créées dans l’inconscient collectif humain depuis la nuit des temps c’est déjà wouawwww!
Emplie de mysticisme et hypnotique, totalement « what the fuck » par moments, l’histoire nous plonge dans un univers aux frontières du réel fleurant bon le fantastique totalement décomplexé.
Le tout s’appuyant sur une incroyable documentation sur les religions anciennes et ayant un bon relent de road-trip désabusé dans une Amérique profonde et oubliée…Comme la plupart des dieux ici protagonistes…

 

Malgré une résolution de l’intrigue vraiment étonnante et intéressante, je suis donc une fois de plus mitigé par le Gaiman romancier (le Gaiman auteur de comics m’ayant carrément plus convaincu avec son Sandman génialissime) qui propose pourtant des pitch s’avérant passionnants mais finalement mal branlés et mal cadencés. Frustration…
Je conseille bien plus la série American Gods du très bon Bryan Fuller où les visuels et l’ambiance rendent bien plus justice à l’histoire que les écrits presque soporifiques du sieur Gaiman.

 

Il me reste désormais Coraline dans ma PAL du même auteur qui achèvera de confirmer mes impressions très moyenne sur l’écrivain ou, qui sait, me surprendra agréablement tout comme le film du même nom.
Publicités

11 réflexions au sujet de « 7 # Les Chroniques Littéraires d’Alex »

  1. C’est bien du Gaiman: l’univers est captivant mais il n’est pas du tout passionnant à lire à cause des longueurs (j’ai essayé American gods en anglais – idem: c’est chiant à lire).
    Gaiman est certes, un très bon créateur d’univers, un superbe scénariste mais question écriture…hum ^^

    J'aime

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s