Challenge de la coupe des 4 maisons (2017-2018)·Chroniques littéraires·Club de Lecture·Contemporain

15 # Le club de Lecture du Pingouin Vert

Hello mes abricots, c’est le moment du bilan de la lecture de septembre, que nous avons eu du mal à choisir d’ailleurs. Pour ma part j’étais très contente car c’est l’une de mes auteure favoris : Virginie Despentes ! Le tome 1 de Vernon Subutex m’attendait depuis longtemps dans ma PAL !

3

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

Une légende urbaine.

Un ange déchu.

Un disparu qui ne cesse de resurgir.

Le détenteur d’un secret.

Le dernier témoin d’un monde disparu.

L’ultime visage de notre comédie inhumaine.

Notre fantôme à tous.

3

Mon avis

La vie de Vernon Subutex prend un incroyable tournant, au moment de la mort de son ami et chanteur Alex Bleach. Ayant perdu son boulot de disquaire, c’est Alex qui payait son loyer depuis plusieurs années. C’est donc le début de la fin pour Vernon, il perd tout, se fait expulser de son appart et part à la recherche d’amis pouvant l’héberger. Il a en sa possession quelques cassettes que Bleach avait enregistré comme  » son testament ».

Vernon est assez incroyable comme personnage, assez détaché finalement. Parfois j’avais envie de le secouer pour qu’il se bouge un peu le c** au lieu de se laisser porter par la vie et ses emmerdes. On ne sait pas trop où l’auteure veut nous emmener en nous décrivant la déchéance de Vernon. Je pense qu’on en saura plus dans les 2 autres tomes.

Mais en plus de Vernon, Virginie Despentes va donner la parole a tout un tas d’autres personnages qu’on pourrait croiser tous les jours, mais une chose est sûr, la vision de l’humanité de l’auteure n’est pas très belle à voir. Entre bobos racistes, ex-star du porno, travesti, musicien, veuve, drogués, clodo ; Despentes nous dépeint des personnages qui vont aborder avec cynisme ou naïveté des thèmes différents avec une voix bien propre.

Comme d’habitude avec Despentes, cela va beaucoup tourner autour de la musique et du cinéma avec pas mal de références bien sympathiques,mais aussi pas mal de thèmes son abordés comme la drogue, l’art, le racisme, le féminisme, le machisme, le sexe, les genres, l’identité… Son ton est toujours cru et sans tabou comme j’aime.

Alors oui, c’est un style particulier qui rebute beaucoup de monde, mais c’es diablement bien écrit , c’est plein de petites histoires dans un grand monde de paumés. C’est fluide, on tourne les pages sans s’en rendre compte, on a envie de savoir la suite, même si on s’y perd un peu avec tous les perso on a quand même bien envie de les retrouver dans le tome 2.

3

L’avis des membres du club

Capture d_écran 2017-09-18 à 07.59.20

L’avis du Renard aussi : « Clairement, Despentes frappe fort avec ce nouveau roman. Elle dresse un portrait alarmant et édifiant d’une France qui se noie peu à peu dans la dépression et l’égoïsme. Sans détours, elle s’adresse tout particulièrement à cette tranche de population (la sienne) qui a atteint la cinquantaine et constate que rien ne va mieux. Elle annonce aux générations suivantes que la vie n’est pas un cadeau et que tout peut s’écrouler sans prévenir. Que le temps passe vite et que la déchéance des corps et des esprits est une fatalité à laquelle personne n’échappe. Edifiant de vérités et foisonnant de personnages ; Vernon Subutex est une peinture sociale très dense qui ne vous laissera pas sans matière à réflexion. Un livre à dévorer sans retenue où sexe, drogues et rock’n’roll n’aboutissent qu’à une société fragmentée qui se regarde le nombril courant vers son propre déclin à coup d’absurdités et de non-sens. »

L’avis de LaDy Butterfly :  » Vernon Subutex parle de ma génération, celle qui a été ado dans les années 80, mais aussi de celle  des trentenaires, de la génération twitter, des meufs à l’ancienne, des beaufs hétéros, des jeunes filles non rebelles; ça parle de notre époque en ce qu’elle a de cruel, de rapide, de déprimant souvent. Cette époque est terriblement sérieuse – si on la compare aux années 80, par exemple. Elle fait le même constat que ses contemporains: à quel moment sommes-nous devenus si sérieux, si politiquement corrects, fermés à tout, en un mot, sectaires? » Lire la chronique entière

 

3

21729339_1177325022410862_1907468608_n.jpg

3

A propos du club de lecture

Ce club est un club virtuel, ouvert à tous et sans obligation de participation. Tous les mois du 15 au 25 on choisi ensemble, sous forme de vote, la lecture du mois suivant. Ensuite du 20 au 31 on partage, on communique, on discute sur nos avis lectures. C’est aussi simple que ça 🙂Pour nous rejoindre c’est par ici  , pour consultez les lectures précédentes du club, c’est par .   A la fin de chaque mois je publie un article bilan sur ce blog.

3

Partagez vos avis sur les réseaux sociaux

#LeClubDeLectureDuPingouinVert


Livre lu également dans le cadre du challenge de la coupe des 4 maisons. Item : Niffleur : lire le 1er tome d’une saga (20 points)

Publicités

4 réflexions au sujet de « 15 # Le club de Lecture du Pingouin Vert »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s