Les Chroniques littéraires d’Alex #8

Coraline, de Neil Gaiman

Dernière lecture de ma PAL concernant Neil Gaiman, Coraline s’avère être l’oeuvre de l’auteur que j’ai pris le plus de plaisir à lire.

 

Déjà car l’histoire avance assez vite et qu’il n’y a pas de tergiversations (le roman ne fait que 150 pages) et aussi car l’écriture est bien plus fluide et bien moins complexe que dans American Gods par exemple.

 

Ici, nous avons affaire à un conte pour enfants avec une morale finale classique.
Le tout imbibé d’accents gothiques et baroques qui me plaisent bien (comme pour le film quoi).
Coraline est une enfant à laquelle on s’attache facilement tant elle représente l’image idéale que l’on se fait de la petite fille. Vivante, un peu rebelle, bougrement réfléchie et surtout aventurière, curieuse et généreuse.

 

On entre donc assez aisément dans l’histoire et c’est avec plaisir que l’on découvre en même temps qu’elle son voisinage fantasque et que l’on se consterne du dédain que semblent avoir ses parents pour elle. Trop occupés qu’ils sont pour voir que leur fille s’ennuie.
21951617_1184058988404132_510227896_o.jpg

 

Honnêtement j’ai préféré le film car lé déroulement du livre y est quelque peu différent et je trouve que les actions de la version filmique sont plus fluides et plus évidentes que les événements relatés dans le support papier.
Mais il n’empêche que Coraline, même si la lecture ne m’a pas transporté plus que ça, a été ma lecture préférée de Neil Gaiman. Nobody Owens et American Gods m’ayant plutôt refroidis concernant cet auteur.

 

Du coup, je vais faire une pause de Gaiman pour un moment mais je pense y revenir prochainement tant son univers m’interpelle et m’intrigue.
Je conseillerai plutôt Coraline car c’est une lecture aisée, fluide et agréable. Un conte classique et bien loin d’être surprenant mais recelant ce qu’il faut de macabre et de lugubre pour se différencier et intéresser.

 

Signature
Publicités

11 commentaires sur “Les Chroniques littéraires d’Alex #8

Ajouter un commentaire

  1. Le film m’avait bien fascinée et tu me rends curieuse de faire moi aussi la comparaison entre les deux^^ Mais j’ai eu le même effet pour Stardust : préféré le film au livre ! Si je peux te conseiller un Gaiman à l’occaz’, ce serait De Bons Présage grâce à la collaboration avec Pratchett qui crée vraiment un style unique 🙂

    J'aime

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :