Club de Lecture

16 # Le Club De Lecture Du Pingouin Vert

Déjà la 16ème lecture pour le club du Pingouin. Ce mois-ci le choix était facile, presque tout le monde a voté pour  » La Servante Écarlate » de Margaret Atwood.

Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l’Ordre a été restauré. L’Etat, avec le soutien de sa milice d’Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d’un Evangile revisité. Dans cette société régie par l’oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L’une d’elle raconte son quotidien de douleur, d’angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d’une vie révolue, d’un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une œuvre d’une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent.


Mon avis

La servante écarlate est une dystopie un peu sur la même lignée que 1984 de George Orwell. Il traite d’une prise de pouvoir qui ne laisse absolument aucune liberté aux femmes. C’est un univers fermé, carcéral, glauque. Defred , la narratrice, fait partie des  » Servantes » et se pose beaucoup de questions, pense souvent au passé ce qui nous prouve également à quel point son monde a changé.

L’atmosphère de ce roman est glaçante, avec des restrictions en tout genre, de l’espionnage permanent et des rites religieux. Les servantes n’ont aucun droit, aucun privilège sauf celui de s’étendre et d’attendre de tomber enceinte du  » commandant » (dans le cas de Defred).

L’auteure nous dépeint une société totalitaire, rétrograde où il n’existe plus aucune forme de liberté où le concept d’amour est dépassé et où même l’intimité des corps est exclue.

Ce type de récit est toujours très marquant, on ne peut que se demander si c’est un futur possible ? Ce qu’on ressentirai à la place de ces servantes ? Et nous n’avons aucune réponse. C’est un beau livre, avec un style efficace,  très prenant et malheureusement effrayant de réalisme. Pas évident à lire, mais nécessaire et poignant, qui donne à réfléchir sur la liberté.


41O8X2mZ+DL._SX195_


L’avis des membres du club

Ma Lecturothèque : « La servante écarlate est un roman difficile. S’il est question de féminisme, ce n’est pas tant par le biais de l’héroïne que par celui de sa mère ou d’autres femmes. Mais le sujet qui m’a le plus frappée, c’est la façon dont le changement vers une politique extrême se fait : vite. Très vite. Et c’est quelque chose qu’il faut bien garder en tête car cela pourrait arriver un jour. Alors restons vigilant.es. » (Lire la chronique entière)

Capture d_écran 2017-10-21 à 21.19.16

Le Brocoli De Merlin :  » L’écriture de Margaret Atwood est forte, puissante, parfois dénuée de toute compassion, parfois furieusement empathique. Dès les premiers mots, le roman m’a emporté et j’ai craint chaque nouveau rebondissement, redoutant chaque phrase, chaque parole des nouveaux maîtres de l’héroïne. J’ai craint mais j’ai aussi ragé. Ragé devant le traitement que subissent les femmes, les écarlates, celles qui ne sont pas assez bien pour être les « femmes de » mais qui peuvent porter la vie. Ragé devant la montée d’un extrémisme qui n’est pas celui que l’on croit et qui entend mettre la main sur des utérus qui ne les regardent pas. Ragé devant le passéisme de ceux qui observent et qui ne font rien.  » (Lire la chronique entière) 

Les Lectures Du Monstre :  » Si un happy end est difficilement envisageable, l’auteure nous laisse cependant penser qu’il pourrait y avoir un peu d’espoir, un moment donné ou un autre. Ou peut-être pas. La fin sibylline laisse songeur en tout cas. Enfin songeur… carrément sur le popotin OUI (mais chut… j’peux pas vous en dire plus).

Thriller, huit clos, essai philosophique et féministe, roman d’anticipation ou simple prédiction de médium ? Franchement, j’crois que c’est un peu tout ça. » (Lire la Chronique entière)

The Cosmic Sam : « En tout cas l’idée est brillante, j’ai aimé (tout en étant effrayée) lire sur cette société où les femmes sont des utérus sur pattes dont la seule utilité est « d’accomplir leur destin biologique ». Malheureusement, cette histoire nous rappelle que la place des femmes est loin d’être garantie. L’histoire de Margaret Atwood fait douloureusement écho à tous les extrémismes religieux, aux mentalités rétrogrades, au harcèlement de rue, au fait que les jeunes générations soient de moins en moins ouvertes à la liberté des femmes, aux inégalités sociales et à tous les propos rapportés y compris dans nos sociétés occidentales qu’on prétend si évoluées en la matière… Bref ça fait réellement réfléchir et rien que pour ça tout le monde devrait lire ce livre ou voir son adaptation télévisuelle. » (Lire sa chronique entière)

La bibliothèque de Sev : « Le roman et la série font peur, car cela semble réel. On dirait que cela pourrait arriver bientôt. Il est temps de s’interroger sur notre société. La « vieille » société avait ses travers, qui se sont traduits par de l’insécurité et une baisse drastique de la natalité. C’est déjà le cas dans nos sociétés modernes. Les ovaires polycystiques, l’endométriose, ça vous dit quelque chose?  » (Lire sa chronique en entière)

 


A propos du club de lecture

Ce club est un club virtuel, ouvert à tous et sans obligation de participation. Tous les mois du 15 au 25 on choisi ensemble, sous forme de vote, la lecture du mois suivant. Ensuite du 20 au 31 on partage, on communique, on discute sur nos avis lectures. C’est aussi simple que ça 🙂Pour nous rejoindre c’est par ici  , pour consultez les lectures précédentes du club, c’est par .   A la fin de chaque mois je publie un article bilan sur ce blog.


Partagez vos avis sur les réseaux sociaux

#LeClubDeLectureDuPingouinVert

Publicités

9 réflexions au sujet de « 16 # Le Club De Lecture Du Pingouin Vert »

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s