Plus le temps passe plus on s’en prend dans la face

La grossesse et ensuite ma vie de maman débutante on radicalement changé ma vie et j’ai commencé a me poser des questions ( comme tout le monde) sur comment allait se dérouler tout ça. Sauf que j’ai découvert que je n’ai jamais le droit de donner mon avis sans être jugée par quelqu’un. Ça a commencé par l’allaitement  » Mais pourquoi tu ne  donnes pas le biberon ? C’est tellement plus simple. » ( Et pourquoi tu fermerais pas ta gu*** c’est tellement plus simple ? ) J’ai choisi l’allaitement , j ‘ai mes raisons, je ne juge absolument pas les mamans qui donnent le biberon ,chacun fait comme il le souhaite et ne devrait pas être jugé sur ses choix. Ensuite le prénom de ma fille, oui je n’ai pas suivi la norme, j’ai donné a ma fille un prénom mixte plus couramment donné aux garçons, puisqu’elle s’appelle Maxime. Déjà à la maternité avec les sages-femmes j’ai eu des remarques  » Votre fille va vous en vouloir toute sa vie pour le prénom que vous lui avez donné » (Déjà on ne sait jamais comment vont réagir les enfants avec leur prénom, peu importe lequel, tu peux autant t’appeler Virgine, que Jean-Luc et ne pas aimer ton prénom. Et puis de toute façon, je fais ce que je veux, j’ai pas a justifier mes choix). Ensuite quand j’ai commencé a débattre sur le sujet des fessées, puisque j’affirme que je ferai tout mon possible pour ne pas donner de fessées a mon enfant, pareil j’ai mes raisons, je ne veux pas élever mon enfant dans la peur. Et non ça ne veut pas dire que j’aurai un enfant roi, simplement dire que j’arriverai a user de mon autorité sans lui taper dessus (oui oui je vous jure que c’est possible) . Par contre si toi tu veux mettre des fessés a ton gosse, tu fais ce que tu veux je viendrais pas te faire la morale, tant que tu tapes pas le mien. Mais j’ai quand même eu le droit a « On en reparlera dans 5 ans »,  » ta fille a 5 mois tu sais pas de quoi tu parles » , « Tu as bien eu des claques et tu n’es pas morte pour autant ?  » « Un enfant ça ne comprend rien , y a que la fessé qui fonctionne » . Mais bordel, si j’ai décidé de ne pas élever mes enfants comme il y a 30 ans, C’EST MON CHOIX. Si j’ai décidé de ne pas banaliser la violence, de ne pas faire croire a mes enfants que pour gérer les conflits on utilise la violence, C’EST MON CHOIX.  Maman Plume en parle très bien ici dans son article.   Par contre, je ne ferai pas la morale a celle qui a décidé de faire le contraire. Faites comme vous voulez, mais laissez-moi tranquille. J’ai vraiment l’impression de ne plus rien avoir le droit de dire, chaque fois que je donne mon avis sur quelque chose, on me juge, on me dit que de toute façon je  n’y connais rien. Je me surprend a ne pas participer aux débats pour ne pas me faire lyncher sur la place publique. Et je trouve ça grave. Chacun est libre d’expression, libre d’avoir un avis, libre de vivre sa vie comme il l’entend. 

#StopVeo

 

Publicités

24 commentaires sur “Plus le temps passe plus on s’en prend dans la face

Ajouter un commentaire

  1. Je te comprends, je suis loin d’être maman. Mais ma mère qui a fait le choix de ne pas malaiter, je ne sais pas ce qu’on lui en a dit à elle. Mais quand j’en parle on est tout de suite sûr que j’ai manqué de quelque chose etc… Comme quoi, quoi qu’on fasse on aura des remarques désobligeantes.

    Maxime pour une fille, c’est magnifique, mais je pourrais autant fermer ma gueule que les autres 😉

    J’espère que ton article aidera à ouvrir les esprits.

    Aimé par 1 personne

  2. Ce sont tes choix, et tu as bien raison de le faire comme tu envisages cette éducation. Je n’ai pas forcément fait pareil que toi, mais chacune le sens à sa façon question bébé. Alors continue, ne te préoccupe pas des jugements des autres, il y en aura toujours et quoique tu fasses….

    Aimé par 1 personne

  3. Euh, le « tu as eu des claques », comme si c’était une évidence, rien que ça ça me choque ! Perso je n’ai pas été frappée par mes parents, et même si j’étais un peu capricieuse, j’étais une petite fille sage qui ne faisait pas de bêtises, et aujourd’hui je suis une personne épanouie et sociable, donc je ne vois pas ce qu’il y aurait de si obligatoire à devoir « corriger » dans la brutalité son enfant ! Je trouve que tu as bien raison de faire ce que tu veux mais sur des sujets comme la violence j’avoue que j’aurais du mal à être aussi tolérante que toi avec les gens qui prônent ce mode d’éducation.

    Aimé par 1 personne

    1. Mais oui je suis d’accord, moi j’ai pas eu bcp de fessées non plus, et ça n’a pas fait de moi un enfant roi pour autant. De toute façon je suis absolument contre faire croire aux enfants que c’est par la violence qu’on règle des conflits.
      Je t’avoue que j’ai dû mal à ne rien dire face aux gens qui donnent des claques à leurs enfants… mais bon.

      Aimé par 1 personne

  4. Plus que juger, c’est la manière de juger qui ne passe pas. Je suis contre la fessée mais je ne vais pas dire « ton enfant deviendra un psychopathe qui frappera les autres à la moindre occasion » à quelqu’un qui le pratique. Il y a toujours un jugement, mais il y a une manière de débattre autre que la condescendance et l’exagération. Beaucoup rabaissent les autres en voulant montrer qu’ils ont raison, ce qui n’est pas nécessaire, loin s’en faut.

    C’est vrai qu’une fois j’ai eu du mal à ne pas juger, car j’étais choquée. J’attendais le bus sous une trentaine de degrés, une gamine qui avait l’air d’avoir 12 mois s’est mise à pleurer. La mère lui fout une claque (pas hyper forte mais quand même), donc la gamine pleure de plus belle et reclaque… Je ne cache pas que j’étais hyper mal à l’aise. Les conditions étaient difficilement supportables même pour moi (pas d’ombre) et la petite ne marchait pas, ne pouvait s’exprimer avec des mots, bref j’ai trouvé ça triste comme premier réflexe, même si j’ai rien dit à part « c’est vrai qu’il super chaud » ou un truc un peu bête du genre, pour insinuer que les pleurs étaient normaux. Sur le moment, j’ai rien trouvé de plus intelligent car je ne voulais pas avoir l’air de la juger et la braquer. En soi, la maman avait l’air surmenée, je jugeais le geste et non la personne. Cette anecdote me trotte dans la tête depuis 5 ans, car je me suis dit que je n’ai pas assisté à quelque chose de si anodin. Les autres personnes étaient impassibles, pourtant je vois souvent des gens qui montrent leur agacement quand un gamin pleure et que les parents essaient de régler ça avec des mots comme si essayer de comprendre et d’améliorer le confort de petits bouts allait en faire des enfants rois. Après, je peux débattre sur les petites fessés mais le « j’en suis pas mort » me tue toujours. ><

    Sinon, j’ai un prénom commun qu’on m’a beaucoup complimenté et que je n’aime pas sur moi, même si je n’ai jamais osé le dire à mes parents (Melissa, c’est pas moche mais j’ai un problème avec le « ss » ) donc je suis d’accord avec ta parenthèse barrée^^ J’adore les prénoms mixtes de type Maxime/Camille. On a parfois jugé celui donné à mon fils car trop simple (Léo), les gens ne sont jamais contents !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui voilà, juger en montrant que eux ont raison, sans même essayer de comprendre nos choix, ça ne passe pas.
      Je te comprend, j’ai aussi assisté a une claque en publique pour une raison complètement ridicule ( elle en voulait pas manger de gâteau au chocolat) par contre là pas de surmenage, seulement des gens habitué a tout réglé par une claque. Surtout qu’un enfant qui ne mange pas de chocolat c’est pas la fin du monde et ça ne mérite pas une claque mais bon…

      Ah ben j’ai une amie qui s’appelle Melissa et qui déteste son prénom aussi. On doit l’appeler  » Missa » et ça depuis 15 ans ^^
      J’aime beaucoup Léo ! Mais tu as raison, les gens ne sont jamais contents !

      Aimé par 1 personne

  5. le truc chouette, c’est qu’il y a plein de blogs et groupes FB qui te permettent d’être connectée à ta tribu de coeur au niveau éducation. Du coup tu te sens moins seule (et moins folle aussi, quand personne ne fait comme toi dans ton entourage). Ma fille a 4 ans, jamais reçu aucune fessée, ni claque, ni tape sur la main. Jamais punie. Alors OUI c’est du boulot, ça serait « plus vite réglé » sur le moment avec une tape, mais c’est pas mon but. Mon but c’est qu’elle soit entendue, et qu’elle comprenne les limites de la vie en société. Pas qu’elle ait peur d’une tape si jamais elle fait ceci ou cela 😉
    Et pour l’allaitement, vas yyyy Boob power!! Mini pingouin v

    Aimé par 1 personne

      1. Yeahhh ! malheureusement, j’ai été mal conseillée du coup un peu râtée mon allaitement, j’ai dû tirer exclusivement mon lait dès ses 10 jours de vies ! Et c’est du boulot aussi de tirer son lait toutes les 3heures pour être certaine qu’elle ai assez de lait. Pour le prochain je m’entourerai des bonnes personnes et plus de tire-lait ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Oh lala!! Quelle galère!! Tout mon respect. C’est vraiment beaucoup de boulot. Je te tire mon chapeau bien bas. Après le lait en poudre, c’est pas le diable non plus 😉 Mais tant que ça te convient, alors pourquoi arrêter? Et le jour où ça ne te convient plus, au moins tu as une alternative « safe ».

        J'aime

      3. Ce n’est pas facile de faire la paix avec ce genre d’expérience. C’est traumatisant. est-ce que tu as une conseillère en allaitement certifiée IBCLC? Lui parler pourrait te faire du bien; et entre nous, ce sont les seules personnes habilitées à conseiller les mamans allaitantes correctement.

        Aimé par 1 personne

  6. Je vois ça d’un oeil extérieur (amies qui deviennent maman, ma soeur, etc) mais c’est tellement vrai et révoltant ce que tu dis. A croire qu’à partir du moment où tu deviens maman, tout ce que tu fais/dis/choisis appartient aux autres, est prêt à être débattu sur la place publique. Malheureusement, c’est la particularité de beaucoup de se mêler de tout, sous prétexte qu’ils sont passés par là (et peut-être par peur d’être jugé d’avoir fait différemment ?) ils savent mieux que toi ce qui conviendra à ta fille … *soupire*
    Et tu as tellement raison pour le prénom (déjà moi j’aime beaucoup ! :p ), surtout quand on voit le nombre de prénoms dits « à la mode » en ce moment et qui sont pour la plupart … disons pas simple à porter pour ne pas non plus tomber dans le jugement :p
    Bref, chacun fait ce qu’il veut ! Cr*tte à la fin !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :