Vernon Subutex, tome 2 de Virginie Despentes

Ils ont 20, 40, 70 ans, ils sont retraités, SDF, salariés plus ou moins précaires, les uns plutôt marginaux, les autres tant bien que mal intégrés dans l’ordre économique et social tel qu’il fonctionne – et dysfonctionne, surtout, malmène et brutalise les individus… Ils sont une quinzaine, dont pour la plupart on avait fait connaissance dans le premier volume. Les revoici, assemblée hétérogène d’individus dispersés à tous les horizons de la sphère sociale mais physiquement réunis, comme agglomérés autour de Vernon Subutex…

DSC03356

Comme je l’ai déjà souvent dit, Despentes fait partie de mes auteures préférées, et comme j’avais adoré le tome 1, je me suis lancée avec plaisir dans le tome 2.

Dans le tome 1, on quittait Vernon dans une très mauvaise posture, puisqu’il est devenu SDF. On le retrouve avec d’autres marginaux comme lui, des âmes isolées, des drogués, des poivrots, des paumés. Et étrangement Vernon ne semble pas perturbé plus que ça par sa nouvelle vie, on dirait même qu’il s’y est bien habitué.

Mais pendant ce temps là , nombreux de ses anciens amis (ou non) sont à sa recherche ; pas toujours pour les bonnes raisons (récupérer les enregistrements d’Alex Bleach par exemple) mais cela crée une grosse communauté de personnes qui sont a sa recherche, presque une secte finalement. Par contre le contenu des cassettes retrouvées m’ont un peu déçue, je m’attendais à plus (tout ça pour ça ?)

A-t-on jamais entendu parler de quelqu’un qui fasse un pacte avec un ange ? Jamais. Les anges ne font pas de deal. Le problème de la rédemption, c’est que c’est comme passer du crack à la camomille : on se doute que ça a des vertus, mais sur le coup, c’est surtout vachement moins ludique.

Virginie Despentes nous dépeint une grosse galerie de personnages (comme dans le tome précèdent) des nouveaux personnages et ceux que l’ont connait déjà. On a même droit a un rappel au début de l’oeuvre avec la liste de tous les perso.

Et puis ça sent le vrai, on voit qu’elle connait le milieu dont elle parle. Les personnages sont frappant de réalisme, on a l’impression que c’est nos potes qu’on va retrouver ce week-end. Les personnages s’humanisent dans ce tome et prennent de la profondeur.

La maternité , ce n’est pas ce qu’elle imaginait ; elle croyait que les mamans se tenaient les coudes, une solidarité de vraies femmes. Mais accoucher, c’est juste prendre ton billet pour pouvoir entrer sur la pelouse. Ça ne te garantit pas la médaille.

L’auteure garde comme toujours sa plume acide et cynique que j’aime tant. Deux bémol, on s’éloigne beaucoup du personnage de Vernon, qui finalement va « planer » tout le long du récit tout en se laissant porter par les événements et il y a beaucoup de longueurs qui font trainer l’histoire.

Elle arrive avec brio a se renouveler tout en utilisant les mêmes thèmes que dans le premier livre (Le couple, le sexe, les fachos, les trans, la musique) avec des analyses sociétales et des phrases chocs plutôt bien écrites. On se prend des claques, on est ému ou en colère et on en redemande. Même si j’y ai trouvé quelques longueurs, j’ai hâte de retrouver cette bande de potes dans le tome 3.

Ma chronique du premier tome

14/20

 » Arrêter de vous raconter des histoires. Ce monde est foutu. Celui qu’on a connu. Tout ce dont vous parlez. C’est déjà fini. Les attardés qui cavalent dans la prairie en exigeant le retour aux services religieux en latin, la lapidation des catins et le rétablissement du service militaire… c’est fini tout ça. Ils s’accrochent à un monde qui a disparu. Arrêtez de dire que c’était mieux, hier, et que ce sera pire, demain. On est dans l’intervalle. Il faut en profiter. Demain tout sera à refaire. »

Publicités

7 commentaires sur “Vernon Subutex, tome 2 de Virginie Despentes

Ajouter un commentaire

  1. Le tome le plus « faible « (si on peut dire faible quand on a le talent de Despentes !) de la trilogie, peut-être. Le fait que Vernon soit très en retrait permet de laisser la place à pas mal de personnages secondaires.
    Je l’ai lu assez vite, celui-ci mais je me suis régalée d’autant plus avec le troisième qui est magistral !

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :