No Home de Yaa Gyasi

Un voyage époustouflant dans trois siècles d’histoire
du peuple africain.

Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana au XVIIIe siècle.

Ces soeurs ne vont jamais se rencontrer et on va suivre leur évolution et celles de leur famille sur 3 siècles. Effia la beauté sera mariée a un homme blanc et vivra une vie confortable au fort de Cape Coast pendant que sa soeur est retenue prisonnière dans les cachots de ce même fort avec beaucoup d’autres femmes. Esi sera expédiée en Amérique où elle et ses enfants et petits-enfants seront des esclaves. Tandis que la famille d’Effia restera au Ghana.

On suit les deux histoires en parallèle, avec cette pierre noire, ce collier, qui vient de la mère d’Effia et d’Esi et qui les suivra comme un fil conducteur. Au Ghana ou aux USA l’auteure nous raconte le passé douloureux de toute une nation ; l’esclavage, la violence, la ségrégation, puis le racisme. On entend les accents, on ressent la chaleur de la terre, on est vite touché par ce roman.

On vit avec chaque protagoniste leur vie, leur quotidien, leur douleur et leur solitude. C’est un roman historique magnifique.

Certains points cependant m’ont un peu gêné, déjà il n’y a pas beaucoup d’indication sde temps, on se rend compte au bout de quelques lignes « ah oui lui c’est le fils de James qui a grandi » , il y a beaucoup de personnages, et avec des prénoms qu’on a pas l’habitude de lire donc on s’y perd un peu. On a beaucoup de mal à se repérer dans la chronologie, ce qui m’a forcé a prendre des notes sur les personnages et leur famille et refaire tout leur arbre généalogique afin de m’y retrouver. Et l’histoire est un peu naïve et parfois les informations sont un peu trop « maigres ».

no home
l’arbre généalogique des familles que j’ai fait pendant ma lecture

Cela n’empêche pas ce livre d’être un bon roman malgré les quelques défauts que je lui ai trouvé, j’aime beaucoup les romans historiques donc j’y ai trouvé ce que je cherchais,  l’histoire de ces familles est touchante et bouleversante.

12/20

Challenge – Tour du monde littéraire – Pays : Ghana

Publicités

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :