Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.

Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?

Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.


 

DSC05045.JPG
Je suis ton soleil

C’est la rentrée pour Déborah, elle a 17 ans et va commencer sa dernière année de lycée. L’année débute moyennement puisqu’elle doit faire sa rentrée en bottes de pluie grenouille car Isidore – le chien qu’elle a recueilli cet été –  lui a mangé toutes ses chaussures. Et Déborah a une théorie, elle est atteinte du théorème de la scoumoune ; en gros, elle n’a jamais de chance. Elle n’est même pas en classe avec sa meilleure amie Eloïse.

Mais son année lui réserve bien des surprises.

Petit livre = petite chronique. C’est un livre qui se lit très vite. Beaucoup de sujets assez difficiles sont traités (L’infidélité, le suicide, la dépression, etc) mais toujours avec simplicité, délicatesse et une bonne grosse dose d’humour.

Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira :
« Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n’eut la décence de se transformer en prince charmant. »

« Je suis ton soleil » nous décrit bien la vie de lycéen et tous ses aléas. Les personnages ne sont pas caricaturés, au contraire, ils sont très humains. J’ai adoré Jamal et ses mygales et Victor bien entendu (mais je vous laisserai le découvrir par vous-même). J’ai un peu moins aimé Eloïse et ses monologues sur son mec. Je ne l’aurais sans doute pas beaucoup supportée à la place de Déborah.

Bref, ce livre est un régal, de la première à la dernière page. Il est bien écrit, simple, fluide, attachant. L’humour de l’auteure est subtil et brillant. J’ai adoré le ton employé et les thèmes traités avec douceur. C’est un récit authentique qui nous replonge à l’époque du lycée, de nos questionnements sur notre avenir, de nos peur et nos tourments. Ce roman n’est pas seulement drôle, il est aussi très touchant (j’ai versé ma petite larme). A lire de toute urgence.

Publicités

2 commentaires sur “Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

Ajouter un commentaire

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :