Mémoires, par lady Trent, tome 2 : le tropique des serpents – de Marie Brennan

« Bien que peu de gens soient assez âgés pour s’en souvenir, et encore moins assez impolis pour en parler, je fus autrefois vilipendée dans les feuilles à scandales. […] C’est à cette époque de mon existence que je fus accusée de fornication, de haute trahison et d’être la plus mauvaise mère de tout le Scirland. C’est plus que la plupart des femmes peuvent réaliser en l’espace d’une vie et j’admets que j’éprouve une sorte de fierté perverse à y être parvenue.
Ce livre est également, bien entendu, le récit de mon expédition en Érigie. Les avertissements de ma première préface s’appliquent toujours : si les descriptions d’actions violentes, de maladies, de mets étrangers au palais des habitants du Scirland, de religions étranges, de nudité en public ou de gaffes diplomatiques idiotes sont susceptibles de vous gêner, fermez ce livre et passez à quelque chose de plus plaisant.
Mais je peux vous assurer que j’ai survécu à tous ces événements ; il est donc probable que vous survivrez à leur lecture. »


Je précise avant votre lecture que je risque de vous spoiler le premier tome (c’est même sûr)

Ce livre est le 2ème tome d’une saga de 5 livres (pour l’instant). Dans le premier, on quittait Lady Trent veuve et enceinte. Isabelle, notre héroÏne aristo était très dépendante de son mari (pas le choix, en même temps). Elle était déjà allée au delà des limites que son statut de lady lui autorisait en accompagnant son mari en expédition. Mais dans ce tome 2, on la retrouve veuve, maman d’un petit Jacob de 3 ans et encore plus solide au niveau scientifique et plus indépendante que jamais. Elle va à nouveau s’embarquer dans une aventure de dingue. On dirait un peu qu’elle fuit ses responsabilités, en s’éloignant de son fils et de ses « devoirs » de maman. On sent bien que la maternité n’est pas son truc, elle ne se sent pas à son aise. Alors qu’elle l’est bien plus en étudiant les dragons.

Elle va donc partir, très loin dans un pays qui ressemble étrangement à l’Afrique (En Erigie) accompagnée de Thomas Wilker (déjà vu dans le premier livre) et de sa protégée Nathalie. Mais ces personnages sont un peu trop effacés, ce qui est bien dommage. L’auteure nous fait une très belle description de cette Afrique fiction. On s’y croirait presque. Mais on voit plus de créatures étranges, plus de dragons ; l’univers devient encore plus fantastique.

DSC05345

Je trouve que Isabelle a beaucoup évolué et de façon très positive. Comme je le disais plus haut, elle est plus indépendante, mais son caractère est aussi plus affirmé et évidemment elle a perdu son titre d’accompagnatrice de mari pour être une vraie naturaliste. Par contre, le scénario est assez similaire au premier (Voyage à l’étranger, problème avec les gens rencontrés et les conséquences). Mais il y a un peu plus d’action.

En bref, un roman tout aussi passionnant que le premier avec un univers plus complexe et plus vaste. Une héroïne au top de sa forme mais des personnages secondaires pas assez travaillés. J’ai hâte de lire le 3ème tome !

Ma chronique du premier tome.

Publicités

4 commentaires sur “Mémoires, par lady Trent, tome 2 : le tropique des serpents – de Marie Brennan

Ajouter un commentaire

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :