Viens, on s’aime de Morgane Moncomble

Non vous ne rêvez pas, j’ai lu de la Romance ! Je me suis laissée tenter car j’ai vu que Morgane Moncomble faisait plus ou moins l’unanimité, alors je me suis dit  » pourquoi pas ? ». Je suis ouverte à tout et je veux bien essayer des genres qui ne m’attirent pas spécialement. On ne sait jamais, je pourrais avoir une bonne surprise.

Malheureusement, ce ne fut pas le cas.

51205032_346466739416088_451130252236685312_n

Ce genre d’histoire est tellement cousue de fil blanc. C’est le schéma que l’on voit dans tous les films d’amour de base. Ils sont amis, ils se rapprochent puis quelque chose vient tout casser (une ex, un accident, une trahison, un secret, bla bla bla), ils ne se parlent plus et dans les dernières pages, POUF ils se réconcilient et ils s’aiment pour la vie.

Je sais bien que l’important dans la romance, ce n’est pas l’intrigue. Mais ça manque cruellement de renouvellement. C’est constamment la même chose.

Violette et Loan sont meilleurs amis depuis 1 an et ils partagent tout (même leur brosse à dents – beurk – ) mais ce n’est que de l’amitié ; ils dorment ensemble, vivent ensemble, se rendent plein de services, regardent Netflix enlacés sur le canapé… Mais pas de sexe. Jusqu’au jour où tout dérape (tiens on l’avait pas vue venir celle-là !) et que les emmerdes commencent.

Alors si ce n’est pas l’intrigue le plus important, c’est peut-être les personnages ? Mais je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à eux. Ils sont des clichés ambulants. Notre héroïne, c’est Violette-la-jolie-fille-hyper-maladroite (mais quand même styliste/couturière) ; son meilleur pote, c’est Loan-le-beau-gosse-prince-charmant-toujours-poli et les meilleurs amis , Zoé et Jason, qui se détestent (hmm hmm) mais qui ont la même personnalité en mode je-couche-avec-tout-le-monde-et-je-le-vis-bien (bon ça ne me gène pas hein, mais pas la peine de nous en reparler aussi souvent)… et je vous laisse deviner comment ils terminent tous les deux…

Concernant le style d’écriture, il est fluide, je ne vais pas dire le contraire. Mais il y a beaucoup de répétitions. « Meilleurs amis » revient à peu près 5 fois par page. Ensuite, encore des clichés comme Violette qui s’empêche d’être drôle à un  premier rendez-vous parce que « les mecs aiment pas trop les filles originales et marrantes ». Et l’auteure qui place un débat sur le féminisme parce que bon bah oui c’est la mode en ce moment.

L’histoire en elle-même est beaucoup trop mièvre pour moi, trop de bons sentiments, trop d’amour, trop de romantisme, trop de regards de biche. Je vous le dis : c’était une torture. Ceux qui ont l’habitude de la romance et qui apprécient ce genre ont surement été ravis de cette lecture, je comprends tout à fait et je ne juge pas. Dans mon cas, quand on aime déjà pas les histoires d’amour, c’était vraiment trop douloureux. Je sais bien qu’il ne faut pas que je prenne tout au premier degré. Que c’est une lecture détente, etc. Et je vous promets que j’ai essayé. Mais je n’ai pas réussi.

Publicités

8 commentaires sur “Viens, on s’aime de Morgane Moncomble

Ajouter un commentaire

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :