Le potentiel érotique de ma femme – David Foenkinos

Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d’escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d’oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s’est marié. Alors, il s’est mis à collectionner sa femme.
(Quatrième de couverture de l’édition Gallimard 2013)

Capture d’écran 2019-02-10 à 20.57.38

A première vue, Hector est un homme banal, mais malheureusement, il est malade, il collectionne tout et n’importe quoi ; heureusement il n’est pas le seul et rejoint un groupe pour essayer de se défaire de cette névrose.

20190227_214216.jpg

L’histoire en elle-même est assez loufoque, malheureuse cela met  pas mal de temps à se mettre en place. La première partie du roman est longue et sans grand intérêt. Dans la seconde partie, on est happés par le côté burlesque de l’histoire et ses situations cocasses et ça devient plus intéressant. Dommage, car l’idée de départ est bonne.

C’est assez fade finalement… Un roman qu’on oublie vite. On a pas le temps de s’attacher aux personnages. C’est une histoire que l’on trouve drôle mais que l’on lit avec peu d’émotions. On passe tout de même un bon moment mais pas le meilleur de l’auteur, ça c’est certain.

6 commentaires

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s