Être assistante maternelle

Pour beaucoup de monde, et surtout les parents, le métier d’assistante maternelle n’est pas un vrai métier. Bah oui, on reste à la maison à regarder les gosses jouer (facile). Et sous prétexte que nous travaillons à la maison, on aurait pas besoin de prendre d’arrêt maladie quand nous en avons besoin. La vérité c’est qu’à la fin de la journée on ne sait même plus comment on s’appelle tellement nous sommes épuisées. Pour la plupart d’entre nous nos journées commencent à 6h et terminent très tard le soir. Avec une semaine de garde d’enfant de 45heures en moyenne. Alors imaginez tout ça quand vous avez la grippe, une gastro ou que vous n’avez dormi que 2h.

Avant l’arrivée des enfants, il faut qu’on se prépare, qu’on se douche, qu’on déjeune, etc. Pendant la journée on court, toujours. On prépare les enfants, on les accompagne à l’école, on rentre s’occuper des petits, jouer, changer des couches, faire des câlins, essuyer des nez, consoler les bébés après des chutes, porter les enfants dans nos bras quasi toute la journée. Préparer le repas, donner à manger, mais ne pas manger nous-même car on n’a pas le temps. Rester zen à écouter les remarques du style «  c’est jamais bon ce que tu nous fais à manger » . Mettre les petits à la sieste, nettoyer et ranger la cuisine. Mettre de l’ordre dans la salle de jeux. Puis aller chercher les petits qui sont déjà réveillés. Prendre le  goûter, se détendre, faire des activités ensemble. Changer des couches. Attendre papa et maman.

Et après le départ des enfants ça continue. On range, on nettoie, on s’occupe de nos propres enfants, on prépare le repas du soir. On pense à ce qu’on va faire le lendemain avec les bambins. Et on tombe d’épuisement au lit vers 23h.

Alors oui on aime notre métier, c’est souvent le top, on crée des liens avec des enfants qu’on adore. On a la chance de passer du temps avec nos propres enfants, alors que certains parents ne voient les leurs que les soirs et week-end. C’est un métier passionnant et épanouissant.  Mais parfois c’est aussi une vraie galère et on culpabilise d’être à bout de nerf, parce qu’une nounou doit être opérationnelle tout le temps pour garder les enfants. On ne pense pas qu’elle est comme tout le monde, qu’elle a ses propres soucis et que parfois, comme n’importe qui, dans n’importe quel autre boulot, elle a le droit de craquer.

69777461_526118341267281_9171824737016348672_n

Ce n’est pas parce que garder des enfants est notre métier que l’on supporte mieux que quelqu’un d’autre les pleurs d’un enfant. Nous ne sommes pas des robots. On aide les enfants du mieux qu’on peut à évoluer et à devenir autonome, on les accompagne au maximum. On essaye d’assurer dans notre métier. C’est usant de se sentir jugé sans arrêt, d’avoir l’impression qu’on n’a pas le droit de se plaindre de notre job sans passer pour une incapable qui ne sait pas y faire avec les enfants. On a pas le droit de se plaindre ; parce que travailler avec les enfants et perçu comme un métier merveilleux et très gratifiant. Mais ce n’est pas seulement ça.

L’important dans tout ce que je viens de dire c’est de comprendre que les assistantes maternelles sont des êtres humains, que leur métier est tout aussi important que le  vôtre, qu’il ne faut pas les dévaloriser.

Ni qu’elles se sente dévalorisées , nous faisons du mieux que nous pouvons, on achète du matériel de puériculture, on se forme à fond, on lit des bouquins sur l’éducation, on essaye de s’adapter aux habitudes de chaque enfant mais nous restons des humains. Avec des failles. Et si parfois on craque et on a besoin d’une journée pour récupérer; c’est notre droit.  Si nous tombons malade et que nous devons prendre 2 jours d’arrêt maladie, c’est notre droit. Si notre enfant est malade et que nous devons prendre une journée pour s’occuper de lui, c’est notre droit.

Comme n’importe quel autre employé.

10 commentaires

  1. Je connais assez mal le métier d’assistante maternelle, je dois le reconnaître (merci donc de m’en faire découvrir un petit bout^^), mais pour avoir travaillé en mairie, au contact de personnes qui travaillent en crèches ou écoles maternelles, j’ai pu noter que c’était encore un gros tabou aujourd’hui de reconnaître la pénibilité du travail avec les jeunes enfants.
    On considère que travailler avec les enfants, ce doit être merveilleux, épanouissant, gratifiant et qu’on n’a donc pas le droit de s’en plaindre. Et on oublie à quel point c’est épuisant, physiquement et nerveusement. Ou on fait mine de l’oublier. Je n’ai jamais travaillé dans ce secteur, mais j’ai vu nombre de femmes en reconversion suite à des problèmes de dos ou autres, qui n’osaient pas avouer leur besoin de se reconvertir sans recourir à un avis médical. Soit le corps lâche, soit on se tait et on endure parce que c’est si difficile de reconnaître que, après 20 ans, on n’en peut plus de travailler avec de jeunes enfants !
    Bref, tout ça pour te dire félicitations de ton investissement et encourager ta volonté de libérer la parole sur les difficultés de ces métiers, aussi gratifiants soient-ils par ailleurs 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ma mère est également Assistante maternelle et il est fou de voir que certaines et certains considèrent encore ce métier comme une sous-profession ou bien un métier « facile ». D’autant plus que les journées, avec les différentes amplitudes horaires des enfants, peuvent être très longues !

    Aimé par 1 personne

  3. C’est un métier magnifique qui n’est pas assez valorisé. On sous estime ce travail alors qu’on est ravi d’avoir une nounou pour nos enfants, qu’elle s’occupe d’eux avec bienveillance et que tout ce passe bien mais après on dénigre les personnes qui font se travail… Je ne comprend pas… Courage, tu fais un métier très utile !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lisa Le Pingouin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s