L’invention de Morel de Adolfo Bioy Casares (1974)

L’invention de Morel, c’est l’histoire d’un évadé qui se réfugie sur une île inhabitée. Sur cette île, le personnage principal va faire la «rencontre» inattendue de visiteurs.

Certains voient ce roman comme un chef d’œuvre, pour moi ce fut une lecture très compliquée. La plus grosse partie du livre se résume à la contemplation d’une femme, dans des réflexions légèrement philosophiques. Il ne fait qu’une centaine de page. Mais la façon d’écrire ne m’ayant pas convaincue, j’ai eu l’impression de mettre une éternité à le lire.

linventiondemorel

On suit le « voyage » de cet homme via le journal de bord qu’il tient, ultime témoignage de l’expérience qu’il a vécue. On lit, on attend, on tourne les pages  en espérant que la suite nous apportera des éléments qui nous aideront à percer le mystère de sa situation atypique.

On a envie de savoir quelle est cette fameuse invention mais on déplore le manque d’action. Je me suis malheureusement ennuyée pendant cette lecture.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s