Nous les menteurs de E. Lockhart (2015)

*Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.

Titre original : We were liars (2014)


J’avais ce livre depuis longtemps dans ma PAL, je ne sais plus pourquoi d’ailleurs, surement après avoir lu toutes ses excellentes chroniques.

Lu en LC avec Emma (Ou Krokette sur Insta), nous avons le même avis sur cette lecture.

Alors je ne vais surement pas plaire à tout le monde avec mon avis. Mais je n’ai pas trop accroché avec ce roman. La famille Sinclair est une famille de riches avec tout ce qui va avec : l’île privatisée, les tours en bateau, les domestiques etc. Le glamour et le luxe sont à l’honneur. Surtout ne pas montrer nos faiblesses, rester la famille parfaite, parce que c’est ce que les Sinclair sont.

Un style très répétitif (et lassant) en plaçant une phrase ou une demi-phrase par ligne (pour faire gonfler le livre peut-être ?) un peu comme si l’auteure mettait en scène sa façon d’écrire.

1

Les thèmes abordés sont mal perçus venant d’une famille de riches, Cadence l’héroïne voudrait  » changer le monde » mais au bout de 10 ans sur l’île elle ne connait pas le prénom du jardinier ou de la femme de ménage. Je n’arrive pas à avoir de sympathie pour elle, ni pour les autres. C’est superficiel et très caricatural. On ne peut pas s’identifier aux personnages, à moins d’avoir été aussi élevé au rang de stars ou de riches américains.

On nous cache quelque chose tout le roman pour qu’à la fin on se dise  » quoi ? tout ça pour ça ? ». C’est vraiment dommage. Le résultat, ce secret qu’on nous cache pendant toute notre lecture n’est pas à la hauteur. C’est sans éclat. C’est prévisible. C’est du lu et relu.

Il se lit vite, voilà son seul avantage, les chapitres sont courts, l’écriture est relativement fluide, c’est le seul point positif qui ressort pour moi.

8 commentaires

  1. Je l’avais lu en 2016 suite à de nombreuses critiques élogieuses et j’avais été très déçue également. J’avais retenu les mêmes écueils que toi il me semble. En plus, il était survendu, je cite : « Un drame familial époustouflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer… » hmm plus de suspens dans le téléfilm l’aprem sur m6 ><

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s