Chroniques littéraires·Les articles de Lisa

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

Lydia est morte.

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…

Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.

Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

DSC00588

La Chronique de Lisa

Au départ j’ai cru à un policier, mais le corps de Lydia est vite retrouvé et il s’avère que ce roman est un drame familiale. La mort de Lydia fait ressurgir au sein de cette famille tous leurs secrets. Les thèmes sont très bien amenés et exploités, la plume est assez fluide avec son alternance passé/présent le récit est déroutant.  Le talent de cette auteure est certain. C’est un roman très fort et percutant qui aborde beaucoup de sujets de la société des années 70 ; la place de la femme, les rêves abandonnés, l’intégration quand on est différent. Cette pression sociale à un fort impact sur les 5 personnes de cette famille et de façon très différente, c’est ce qui fait la force de ce roman, tous les sujets sont très bien abordés.

Mais j’ai eu un peu de mal en entrer dans l’histoire et à m’attacher aux personnages, quelque chose m’a bloqué dans ma lecture, peut-être justement l’alternance entre le passé et le présent qui n’est pas toujours utile, cela dépend des circonstances malgré toutes les bonnes critiques j’ai l’impression d’être passé à côté de quelque chose.

Lisa - copie

« Souvenez-vous que les gens à qui vous parlez s’intéressent cent fois plus à eux-mêmes, à leurs désirs et à leurs problèmes qu’à vous et vos problèmes. »

« Vous aimiez si fort et espériez tant, et vous finissiez sans rien. Des enfants qui n’avaient plus besoin de vous. Un mari qui ne voulais plus de vous. Rien que vous, seule, et du vide. »

Publicités

7 réflexions au sujet de « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng »

  1. Il m’a fallu un petit temps de digestion pour me rendre compte que je l’avais vraiment bien aimé. Je pense pour ma part que ce n’est pas l’alternance passé-présent qui m’a gênée, mais le fait qu’il soit présenté comme un thriller alors que pas du tout.

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s