Irachel de Cass Hunter

Rachel est une ingénieure surdouée et Aidan un mari aimant et compréhensif. Hélas, à la mort prématurée de Rachel, Aidan doit faire front pour continuer à élever seul leur fille unique.
Mais Rachel a laissé derrière elle le projet de sa vie, un cadeau d’amour pour leur permettre de continuer à se voir même après sa mort.
Un cadeau nommé iRachel.
iRachel est une histoire émouvante sur l’amour, la perte, la nostalgie et l’appartenance.


Tout d’abord je remercie NetGalley et les éditions JC Lattès pour l’envoi de ce roman. Et en plus, je l’ai lu en LC avec ma pote Popcorn hihi !

Irachel est une belle histoire qui commence mal. Rachel, une génie de l’informatique décède brutalement en laissant derrière elle son mari Aidan et sa fille Chloé. Rachel savait qu’elle risquait de mourir prématurément donc elle a laissé à sa fille et à son mari un sacré souvenir : un androïde nommé Irachel. Il est sa réplique physique et il est capable d’avoir des émotions presque humaines.

Je pense que Rachel n’a pas pensé à sa famille en priorité mais à son projet, le projet de toute une vie, celui d’avoir fait un robot avec plus de capacités que tous les robots déjà inventés. Elle voulait que ce robot ait plus d’interactions qu’avec elle ou son partenaire Luke. Elle a donc forcé la main à tout le monde en imposant iRachel dans sa propre maison. L’accepter a été très difficile, surtout pour Chloé, 15 ans, en plein deuil : l’arrivée d’iRachel l’a mise dans une colère noire.

Concernant les personnages, au début je n’étais pas fan d’Aidan et j’ai fini par l’adorer. J’ai moins aimé Luke, un peu froid et violent. J’apprécie beaucoup Chloé, très mature et réfléchie pour son âge. Et iRachel est juste géniale !

Par rapport à l’Intelligence Artificielle, je n’ai pas été très surprise. Ce genre d’histoire sur des robots qui arrivent à avoir des émotions humaines et de l’empathie c’est du déjà vu (Je pense notamment à Pluto, Chappie ou encore Her). Mais tous comptes faits, le thème du livre n’est pas l’IA ; c’est le deuil, l’acceptation et l’amour.

L’histoire est très touchante, un peu prévisible c’est vrai, mais cela n’empêche pas d’apprécier notre lecture. Tous les personnages sont attachants, l’écriture est hyper fluide, les chapitres sont courts et bien rythmés. On a quand même hâte de voir comment va évoluer iRachel, même si on le devine un peu. J’ai quand même pleuré à la fin ! L’histoire est simple, mais elle fait du bien. C’est plein de sagesse et de bons sentiments.  A lire un soir d’automne sous un bon plaid !

Publicités

4 commentaires sur “Irachel de Cass Hunter

Ajouter un commentaire

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :