La passe-miroir, tome 4 : la tempête des echos de Christelle Dabos

Le monde est sens dessus dessous. L’effondrement des arches a bel et bien commencé. Une seule solution pour l’enrayer : trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans seulement savoir à quoi il ressemble ? Ophélie et Thorn se lancent ensemble sur la piste des échos, ces étranges phénomènes qui semblent la clef de toutes les énigmes. Ils devront explorer plus en profondeur les coulisses de Babel ainsi que leur propre mémoire. Et pendant ce temps, sur Arc-en-Terre, Dieu pourrait bien obtenir le pouvoir qu’il convoite tant. De lui ou de l’Autre, qui représente la plus grande menace ?


 

Enfin le quatrième et dernier tome de notre saga adorée est sorti ! On l’attendait comme le Graal ! On retrouve notre couple favori ; Ophélie et Thorn, plus proches que jamais. Qui vont tout faire pour stopper l’effondrement des arches. Apparemment la réponse serait dans les échos; phénomènes étranges et de plus en plus fréquents, qui touchent toutes les arches.

Ophélie est plus déterminée que jamais à trouver la vérité, au point de se perdre elle-même. Elle va entrer à l’observatoire des déviations pour subir toutes sortes de tests mais surtout pour fouiller sa mémoire et comprendre le lien qui l’unit à Dieu.

passemiroir

C’est un tome riche en révélations, on sent que la fin est proche. Le récit est fluide, les actions s’enchainent et l’intrigue est de plus en plus complexe, ce qui prouve le talent indéniable de l’auteure.

Mon plus gros bémol dans ce tome c’est la tonne d’informations qu’on nous donne et qui nous perd. J’ai souvent été larguée. J’ai dû relire plusieurs passages pour rentrer bien dans l’histoire et comprendre ses explications. Heureusement que l’auteure maitrise son sujet à la perfection, sinon elle m’aurait complétement perdue.

Ophélie a tellement évoluée depuis le premier tome, c’est impressionnant, c’est une guerrière, une battante, qui n’abandonne jamais, même sous la torture. Elle ne lâche rien, jamais et garde toujours espoir, même quand nous, lecteurs, nous l’avons perdu.

Un peu triste de ne pas avoir vu un peu plus souvent mes seconds personnages favoris mais je pense que leur rôle était terminé et que c’était à Ophélie de clore ce chapitre de l’histoire, de son histoire.

La fin est excellente, tout se dénoue, tout s’explique même si c’est une fin presque ouverte qui nous donne envie d’avoir une suite.

C’est une excellente saga qui se termine. Vibrante d’émotions. On a le cœur brisé et comblé à la fois. On se sent vide car l’univers nous manque déjà mais plein d’espoir pour l’avenir de ce monde merveilleux que l’auteure a su créer. C’est une bonne fin, triste et douce à la fois. On referme cette saga ; le cœur lourd.

20 commentaires

  1. J’ai trouvé ce quatrième tome interminablement et chiant. Les tribulations métaphysiques d’Ophélie m’ont terrassées, je ne suis pas parvenue à retrouver ce qui m’avait tant plu dans les deux premiers tomes. J’ai dû me résoudre à ABANDONNER ma lecture au 3/4, je n’en pouvais plus. Bref, grosse déception quoi

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu du mal avec ce dernier tome j’avoue, surtout à cause de la complexité des échos et tout le reste, et aussi parce que je m’attendais à ce que l’auteure nous fasse explorer d’autres arches alors que l’intrigue se passe en grande partie sur Babel qui n’est définitivement pas ma favorite ! Les personnages secondaire du tome 2 m’ont manquée aussi. Par contre j’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage d’Ophélie et la façon de dépeindre la relation avec Thorn sans tomber dans les clichés.

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s