Harry Potter·La Gazette du Sorcier·Les articles de Lisa

5 # La Gazette du sorcier

Pour ce cinquième numéro de la Gazette du Sorcier voici la chronique de Harry Potter and the Cursed Child, huitième tome de la saga harry potter, réalisé sous forme de pièce de théatre par John Tiffany et Jack Thorne. Mais on est quand même plus proche de la fanfiction qu’un huitième tome, puisque JK Rowling n’a pas écrit la pièce mais seulement « validé » le travail des deux auteurs.

DSC00425.JPG

Résumé. Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

La Chronique. Il est difficile d’être objectif quand on est ultra fan du monde d’Harry Potter. C’était un plaisir de retrouver les personnages, de découvrir également les nouveaux. Surtout Scorpius Malfoy qui est un peu le personnage phare de cette histoire. Il est attachant, il est drôle et adorable. Tout comme le personnage d’Albus Potter qui est très bien travaillé même si c’est un personnage très agaçant voir même insupportable. Mais je vous laisserai découvrir ça par vous même.

 Malheureusement la pièce a quelques défauts. Les personnages déjà existant sont très mal développé pour ne pas dire raté et ne correspondent vraiment pas à « l’original ». Je n’ai pas du tout aimé le scénario non plus, avec une intrigue facile et complètement improbable qui m’a parfois vraiment énervé ! L’histoire n’a rien d’original et on voit vite où ça va nous mener !

Spoiler : ( Voldemort capable d’avoir des enfants, non mais franchement, vous avez vu ça où ? c’est carrément impossible ! Et le pauvre Cedric Diggory qui soit disant serait devenu un mangemort s’il n’avait pas été tué ! Et Amos Diggory qui en veut à mort à Harry pour la perte de son fils ! C’est franchement impossible ! )

En Bref, des nouveaux personnages bien travaillés, un beau travail pour une pièce de théatre mais on est loin de la qualité de la saga de JK Rowling, avec des personnalités baclées et une intrigue improbable. Ça reste tout de même un bon moment « retrouvailles » pour les fans mais ce n’est malheureusement qu’une fanfiction de plus et pas du tout le 8ème tome. Merci aux rois du business et du marketing pour nous avoir vendu du rêve comme ça. Par contre, la pièce de théatre doit vraiment être magique à voir !

Lisa - copie

Publicités

25 réflexions au sujet de « 5 # La Gazette du sorcier »

  1. Je suis bcp plus modérée face à ces critiques très dures…
    Déjà, je pense qu’on attendait TELLEMENT de cette « suite » qu’il était inévitable d’être….déçu. (Bonjour les fans de Star Wars! ^^)
    Ensuite, il y a une théorie qui circule, extrêmement bien pensée au sujet de Delphini et de ses ascendants. Cela se tient bcp mieux que B+V = D (tiens , je fais comme pour Jon Snow… L+R = J).
    A propos de Cedric: il n’y a rien de spécialement improbable. Ici, on joue sur des réalités alternatives. Donc, pourquoi pas?
    Il faut sortir du modèle et penser  » et si? « .
    C’est l’un des points que j’ai bcp appréciés.
    Ce qui dérange, effectivement, c’est que, sous forme de pièce, on n’a pas autant de détails…
    Mais en même temps, quand je repense à certaines adaptations des livres (La coupe de feu, omg!), c’était à peu près aussi frustrant .
    Alors, ok, ce n’est pas génialissime mais ça vaut le coup de le lire; d’une part pour se faire son avis par soi-même et laisser parler les critiques qui s’accordent toutes sur le même refrain (à croire qu’elles radotent).
    Je ne promets pas mon avis sur le livre rapidement mais je vais le donner – et non, ça ne sera pas dans le même ton ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprend tout a fait ton avis, c’est sur qu’on en attendait beaucoup de cette « suite », et je pense que si on m’avait tout de suite dit que c’était une fanfiction je l’aurais abordé différemment. Malheureusement je ne suis pas fan des fanfiction, donc je n’ai pas trop apprécié ma lecture, il y en a tellement sur internet avec des « réalités alternatives » que ça ne m’a pas intéressé plus que ça ! Mais tous les goût sont dans la nature n’est ce pas ? 🙂 J’ai été étonné de voir toutes les critiques positives sur cette  » suite ». Mais ça m’a quand même fait plaisir de lire ce livre, je n’en ressors pas que des points négatifs !

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne le vois pas vraiment comme une fanfic dans le sens où l’histoire a réellement été écrite par Rowling et adaptée pour le théâtre par les 2 auteurs. Nous avons donc comme lecture le script, et non une « histoire ».
        Ensuite, des fanfic, il y en de toutes sortes, de très bonnes, des moyennes, d’autres dont on se passerait bien. Je vais défendre ce que j’ai écrit pour ma part (en fanfic HP) : il m’a toujours importé de respecter les infos données par l’auteure et non de délirer. Les seules ajouts que j’ai faits se trouvent dans les « vides » qu’elles a laissé (ou non communiqué). Même quand j’ai inventé un perso, j’ai tenté de rester dans le ton.
        Je me suis amusée une fois à croiser 2 univers et 1 fois à envisager une réalité alternative -mais en le précisant au lecteur. je trouve que c’est très gênant.
        Bon, comme je n’écris pas que ça, je vais en revenir à ce qui saute aux yeux sur Cursed Child.
        Peut-être cela passe-t’il bcp mieux sur scène (je n’en sais rien, je n’ai pas eu la chance de pouvoir me déplacer à Londres), mais l’arrivée de l’acte 4 avec tous ces revirements: « ah, c’est la fille de! », « oh, la vilaine elle a un plan tordu!  » etc etc… Voilà qui fiche en l’air ce qui était, je l’avoue une lecture agréable.
        Mais le lire comme une fanfic, non. Le lire comme une « histoire de l’univers de Harry Potter », oui. (une sorte de « A Harry Potter story ». d’ailleurs, ce sont les médias qui ont forcé le trait en disant: « c’est le 8ème livre ». Non. Cela appartient au monde où se déroulent évènements dans la timeline liée aux précédents livres. C’est différent.

        Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s