Chroniques littéraires·Coup de coeur·Historique

Par amour, de Valérie Tong Cuong

Pour protéger les siens des absurdités de la guerre, il ne reste parfois que l’énergie de l’amour et la force du sacrifice… Retraçant le destin de deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, cette fresque puissante, envoûtante, nous conduit du Havre à l’Algérie et met au jour un pan méconnu de notre Histoire.

Mon avis. 
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi émouvant. L’auteure nous raconte l’horreur de la guerre au Havre de 1940 à 1945.  Les récits s’alternent entre tous les personnages ; Emelie et Joffre (les parents) Lucie et Jean (leurs enfants) , Muguette (la soeur d’Emelie) Joseph et Marline (ses enfants). C’est ce qui donne toute cette émotion au roman. On se sent proche des personnages, on les comprends, on ressent presque leur douleur.

L’écrivrain s’est extrêmement bien documentée et nous plonge dans l’horreur de ses hommes et femmes qui ont vécu l’horreur des bombardements, des villes occupés par les allemands. Elle retrace la vie de ces gens ordinaire qui subissent le rationnement, les privations, le couvre-feu, les lois contre les juifs, etc.  Mais on voit également leur courage et leur amour qui fait qu’ils n’abandonnent jamais.

J’ai été captivée par les nombreux rebondissements de l’histoire, les descriptions réalistes de l’auteure mais surtout l’émotion forte qui s’en dégage.

Par amour, Muguette enverra ses enfants en Algerie, loin des bombes et de la douleur.

Par amour, Joffre va prendre des décisions importantes qu’il cachera à sa famille, pour les protéger.

Par amour, ils tiendront tous debout, se soutiendront, malgré les horreurs de la guerre.

C’est un récit bien documenté, riche et captivant. Ces personnages, cette histoire, je ne l’oublierai jamais, grâce à la plume de l’auteure, grâce à l’émotion véhiculée au fil des pages. C’est un coup de coeur.

 

J’ignorais qu’il faut traverser ce genre d’événements tragiques – la perte de ce que l’on a de plus précieux au monde -, pour mesurer ce que le corps et l’âme ressentent, ce trou indescriptible au milieu de soi-même.
J’ignorais que lorsque cela arrive, il ne reste plus qu’à constater combien les efforts pour s’y préparer ont été inutiles.

18/20

Lu dans le cadre de la semaine à mille du mois de juin : 264pages.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Par amour, de Valérie Tong Cuong »

  1. Tu me donnes très envie! Certains des livres de Valérie tong Cuong sont de vraies pépites de bonheur et j’aime en général son,écriture. J’ai bien compris que celui la se classe plus dans l’Histoire mais ton article me donne envie!

    Aimé par 1 personne

Ton avis nous intéresse :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s